Dans une tournure dramatique des événements lors du Grand Prix de Melbourne, Max Verstappen a été contraint de retirer son Red Bull prématurément lorsque son ensemble de frein arrière droit est tombé en panne de manière catastrophique. Cet abandon imprévu a permis à Carlos Sainz de Ferrari de remporter la victoire, démontrant une maîtrise en matière de stratégie pneumatique lors de la phase initiale de la course. La gestion habile de ses pneus par Sainz lui a permis de conserver un avantage substantiel sur ses concurrents, devançant notamment son collègue Ferrari, Charles Leclerc, avec une apparente facilité. La course a culminé avec la domination de Ferrari, avec un doublé, tandis que McLaren-Mercedes a assuré les troisième et quatrième positions. Entre-temps, Red BullSergio Pérez de Sergio Perez a terminé à une cinquième place, suivi de près par le duo Aston Martin, l'impressionnant Yuki Tsunoda au volant de la Visa RB, et les deux Haas-Ferraris, qui ont tous deux réalisé une performance louable.

Lors d'un développement d'après-course, Fernando Alonso a été pénalisé pour une manœuvre risquée qui a conduit à la grave chute de George Russell dans l'avant-dernier tour au virage 6. Les données télémétriques ont révélé la brusque réduction de vitesse d'Alonso plus de 100 mètres plus tôt que d'habitude, associée à un comportement irrégulier. changement de vitesse qui a pris Russell au dépourvu, conduisant à sa lourde collision. Russell, dans une remarque qui pourrait être considérée comme un euphémisme de la saison, a critiqué la conduite imprévisible d'Alonso comme étant « erratique ». Alonso a défendu ses actions en déclarant son intention d'expérimenter une nouvelle technique de virage, visant une entrée plus lente pour obtenir une sortie plus rapide. Cependant, compte tenu des risques inhérents à la modification des vitesses d'entrée avec des concurrents proches, la décision de pénaliser Alonso d'une pénalité de 20 secondes, le reléguant à la huitième place, a suscité des réactions mitigées, d'autant plus qu'elle a avancé par hasard. Stroll à la sixième position. Cet incident a établi des parallèles avec un événement tragique survenu à l'Albert Park en 2001, impliquant Jacques Villeneuve et Ralf Schumacher, qui a entraîné la mort d'un commissaire de piste, soulignant l'importance cruciale d'un comportement de conduite cohérent dans le feu de la compétition.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.