Lors d'un week-end riche en émotions, Red Bull Courses a ajouté le championnat des constructeurs de F2022 1 à la couronne des pilotes de Max Verstappen.

Le directeur de l'équipe, Christian Horner, raconte à Tom Clarkson l'une des victoires les plus impressionnantes de Verstappen et explique pourquoi cette victoire signifie tant pour l'équipe alors qu'elle pleure la perte du co-fondateur et propriétaire de l'équipe, Dietrich Mateschitz. Puis, lors d'une promenade dans le paddock, Tom, le champion de Formule 2 et pilote de réserve Aston Martin Felipe Drugovich et le journaliste Diego Mejia tombent sur Sebastian Vettel, Fernando Alonso, Alex Albon et Mick Schumacher pour entendre l'histoire de leurs courses.

De plus, le champion d'IndyCar Alex Palou, fraîchement sorti de la conduite pour McLaren lors des essais du vendredi, parle de ses projets futurs.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

4 commentaires d'un fan de F1 sur "F1 Nation: Podcast d'examen du GP F2022 des États-Unis 1 »

  1. CanadienEh

    Pénalité stop-and-go de 10 secondes pour Alonso après qu'un rétroviseur se soit détaché ? Aucun drapeau de boulette de viande n'a été montré à Alonso. La pénalité a été infligée uniquement parce que Haas s'est plaint aux commissaires sportifs - 24 minutes après l'expiration du délai pour le faire !! Et le miroir avait depuis longtemps été retiré du parcours !!

    La FIA en général, et les Commissaires Sportifs en particulier sont hors des sentiers battus. WTF se passe là-bas? Ces crétins ne connaissent-ils même pas les règles qu'ils sont censés respecter ?

    Ah, c'est vrai ! Il n'y a que 6,749 XNUMX règles et règlements discrets que ces deux-là doivent connaître. Eh bien, peut-être, JUSTE peut-être que la FIA devrait se concentrer sur ce qui est important. Des faits, pas des ouï-dire, pas un concurrent pleurnichant à propos d'un miroir manquant.

    FIA - ressaisissez-vous. Vous ressemblez aux pousseurs de crayons flasques que nous pensons tous que vous êtes.

    • TruePost

      C'était un stop and go de 10 secondes "converti" en une pénalité de temps de 30 secondes car les courses étaient bien terminées au moment où ces crétins sont venus régler quelque chose qui leur avait échappé pendant la plus grande partie de la course !

      Je me souviens d'un certain chauffeur MB qui, l'année dernière, a envoyé un adversaire à l'hôpital et a saccagé sa voiture, le tout pour un stop and go de dix secondes ! Mais bien sûr, nous ne reviendrons pas sur celui-là. Ensuite, un autre pilote MB a éliminé deux adversaires, mais il a dit qu'il était désolé alors il s'en est sorti gratuitement.

      Comment une production d'un si haut niveau peut-elle se permettre une telle bêtise, ça me dépasse...

      1
      2

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.