15 avril - La saison tumultueuse de Williams jusqu'à présent a mis un frein aux projets de l'équipe visant à développer sa voiture 2024.

Plusieurs crashs par Alex Albon et Logan sergent Jusqu'à présent, l'équipe est désespérément à court non seulement de pièces de rechange, mais elle se démène également pour les réparer. châssis et produire une pièce de rechange monocoque.

Lorsqu'on lui demande pourquoi les deux pilotes chutent si souvent, le patron de l'équipe, James Vowles, répond : "C'est une question importante, à poser aux pilotes."

Il a nié que la gestion du package très différent et plus complexe pour la nouvelle saison soit fondamentalement erronée, mais ce qui ne fait aucun doute, c'est que Williams a maintenant du mal simplement à être prêt avec deux voitures complètes à chaque course.

"La chose la plus importante est probablement le fait que lors des deux dernières courses, nous avons perdu un certain nombre d'étages, d'ailerons arrière et d'ailerons avant", a déclaré Vowles au journal français. Auto Hebdo, en ajoutant que suspension les pièces et même les boîtes de vitesses sont affectées par la tourmente.

"C'est une liste très longue et il est donc difficile de suivre le rythme de la quantité de pièces de rechange dont nous avons besoin tout en travaillant sur les développements en arrière-plan", a-t-il ajouté.

"Cela va donc avoir un effet sur ce que nous ferons en termes de performances plus tard dans l'année", admet Vowles. "Les développements que nous avons apportés au Japon grâce à beaucoup de travail acharné ont malheureusement été détruits.

"Encore une fois, cela nous empêche d'être aussi efficaces que nous le souhaiterions lors des prochaines courses - juste le temps qu'il faut pour reconstituer le stock. Cela a évidemment un impact à court terme mais aussi un peu à moyen terme."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.