29 mai - Ferrari fonde ses espoirs sur les améliorations clés de la voiture que la légendaire équipe italienne dévoilera ce week-end à Barcelone.

Red Bull s'est rendu à Monaco en pensant que la force des virages plus lents de Ferrari pourrait constituer une menace pour la domination de l'équipe appartenant à la boisson énergisante à la fois en qualifications et donc en course.

En fin de compte, ce fut un autre week-end compliqué - avec Charles Leclerc une minute derrière en sixième au drapeau à damier.

Carlos Sainz, quant à lui, était challpour un podium jusqu'à ce que des erreurs de pilote et de stratégie interviennent - l'Espagnol étant publiquement enragé à la radio.

Ensuite, il a semblé résigné quant au sort de Ferrari en 2023.

"Je suis un peu frustré - je ne vais pas essayer de vous tromper", a déclaré Sainz.

"Mais il vaut mieux que ces choses se produisent cette année, alors qu'il est clair que la voiture n'est pas là où nous voulons qu'elle soit", a-t-il déclaré au diffuseur DAZN.

"Nous devons continuer à apprendre de ces situations, de ces moments de tension et de doutes que nous avons de temps en temps et nous devons continuer à nous améliorer", a ajouté Sainz.

La bonne nouvelle pour Ferrari, cependant, est qu'une mise à niveau majeure de la voiture - avec une nouvelle suspension arrière pour lutter contre l'usure sévère des pneus - se profile maintenant devant le GP d'Espagne.

Charles Leclerc, sixième au checker, a déclaré que l'usure excessive était également un facteur à Monaco.

"Je pensais qu'ici à Monaco le problème critique ne se poserait pas", a-t-il déclaré à Sky Italia, "également parce que j'avais géré les composés.

"Mais à un moment donné, j'ai eu de gros ennuis et tout ce que je pouvais faire, c'était la fosse."

L'équipe avait l'intention de lancer le package amélioré lors de l'annulation Course d'Imola, et - contrairement Mercedes - a décidé que Monaco n'était pas approprié pour le déploiement.

Ainsi, le patron de l'équipe, Frederic Vasseur, a pardonné à Sainz ses erreurs monégasques, notamment celle de se heurter à l'éventuel podium. Esteban Ocon.

"Personne ne s'attendait à des conditions météorologiques aussi mauvaises. Nous ne pouvons pas lui en vouloir", a déclaré Vasseur.

"Il y a eu d'autres incidents également, comme (George) Russell - il est également parti. C'est donc comme ça que ça s'est passé maintenant, mais concentrons-nous sur Barcelone.

"Nous revenons à une piste traditionnelle. Déjà en qualifications ici, nous avions une bonne vitesse samedi et nous devrions être bons en Espagne aussi.

"Nous apportons également des mises à jour à la voiture et nous espérons qu'elles nous apporteront des avantages en termes de performances", a ajouté le Français. On verra ce qu'on peut faire."

Vasseur a également précisé que son humour sec reste sous contrôle lorsqu'on lui a demandé comment il avait célébré son 55e anniversaire dimanche.

"Quelqu'un m'a apporté une partie de l'aile de Sainz en cadeau", a-t-il ri.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

2 commentaires d'un fan de F1 sur "Le rire d'anniversaire de Vasseur et la détermination de Ferrari pour un retour »

  1. smokey

    Mis à part les mises à niveau des voitures, comment se fait-il que le mur des stands Ferrari puisse continuer à faire de mauvaises erreurs stratégiques pour entraver et frustrer la progression de ses pilotes ?
    Il est temps d'acheter un nouveau balai pour Ferrari et de balayer le bois mort !

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.