27 février - La saison 2024 n'a même pas commencé, et pourtant l'un des principaux sujets de discussion en Formule 1 à l'heure actuelle est 2025.

C'est en partie parce que Max Verstappen devrait encore dominer totalement cette saison - avec Red Bull peut-être encore une demi-seconde d'avance sur le peloton, et le triple champion du monde avec au moins quelques dixièmes d'avance sur son propre coéquipier Sergio Perez.

"Red Bull avons construit un avion pour cette année", a plaisanté l'ancien Red Bull membre de la famille Jaime Alguersuari à la chaîne espagnole La Sexta.

"Max ne fait jamais d'erreurs et c'est pourquoi Red Bull sera à nouveau imbattable", a déclaré l'ancien Toro Rosso chauffeur.

Mais un autre ancien pilote de F1, Pedro de la Rosa, insiste sur le fait qu'annuler les chances de tous les autres pilotes de battre Verstappen est beaucoup trop prématuré.

"Vous ne pouvez pas commencer une saison en pensant qu'il y a déjà un gagnant", a-t-il déclaré. AS journal. "Tant de choses peuvent arriver en une saison.

"Mais Verstappen est vraiment dans une forme spectaculaire - vous pouvez le voir grâce à la caméra embarquée. Lui et la voiture semblent ne faire qu'un."

Néanmoins, une perspective plus fascinante avec laquelle envisager 2024 est sans doute celle qui se tourne déjà vers 2025 - quand Lewis Hamilton portera du rouge Ferrari.

"Le problème, c'est qu'il y arrivera à 40 ans", a déclaré René Arnoux, ancien pilote Ferrari. "Et dans le sport, l'âge affecte les résultats", a déclaré le Français à La Gazzetta dello Sport.

"Les jeunes sont plus forts physiquement. Je ne pense pas qu'il soit possible de remporter le championnat du monde à 40 ans", a conclu Arnoux.

Un autre point de vue est que Hamilton connaîtra une dernière saison difficile chez Mercedes, tout comme Carlos Sainz chez Ferrari, tandis que la « saison idiote » du marché des pilotes est susceptible d'entrer et de sortir de la surmultipliée tout au long de l'année.

"Nous avons une saison très intéressante devant nous", reconnaît de la Rosa. "Cela n'a pas encore commencé et on parle déjà davantage de 2025.

"Je n'ai pas prêté beaucoup d'attention au sujet d'Hamilton parce qu'il ne fait pas partie de mon équipe", a expliqué l'ambassadeur d'Aston Martin, "et parce que je respecte ce que font les pilotes. S'il veut changer ou s'il pense qu'il devrait le faire, il a tout le pouvoir. informations. Nous ne savons rien.

Limogé Équipe Haas Le patron Gunther Steiner, quant à lui, désormais passé au poste d'expert en F1, pense que Hamilton "est un professionnel" qui saura bien gérer sa transition de Mercedes à Ferrari.

"Mercedes est également une équipe très professionnelle", a-t-il déclaré à Speed ​​Week. "Il n'y aura aucun problème à l'extérieur. Mais il pourrait faire un peu chaud si George Russell fonctionne mieux dès le départ.

"Lewis voudra partir Mercedes au plus haut lorsqu'il va chez Ferrari, donc si George montre une performance à laquelle nous ne nous attendons pas, les choses pourraient devenir un peu plus chaudes là-bas. »

Quant à la prochaine décision de Mercedes, ce sera également un sujet brûlant en 2024, avec le contrat hors contrat Fernando Alonso retardant déjà les négociations contractuelles avec Aston Martin, il est donc agent libre au début de cette année.

"Je pense que la question n'est pas de savoir si Fernando va rejoindre une autre équipe", insiste de la Rosa. "Je pense que la question est de savoir si Fernando va continuer en F1.

"J'aime vraiment ce qu'il a déjà dit : lorsqu'il prendra une décision, la première équipe qu'il considérera pour une question de loyauté est Aston Martin. Ces déclarations le rendent encore plus grand à mes yeux", a-t-il déclaré.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.