Oct.25 - Lewis Hamilton's La disqualification du GP américain fait débat sur la question de savoir si les changements dans le contrôle de la légalité des voitures doivent être améliorés en Formule 1.

"La hauteur de caisse est tellement cruciale pour ces voitures à effet de sol que vous ne pouvez pas vraiment vous permettre de perdre le contrôle", a déclaré Michael Schmidt d'Auto Motor und Sport.

C'est près de quatre heures après le drapeau à damier à Austin que les commissaires sportifs ont disqualifié Hamilton de Mercedes - qui avait terminé deuxième derrière Max Verstappen - ainsi que pilote Ferrari Charles Leclerc du classement.

Leurs voitures étaient en infraction avec l'article 3.5.9e du règlement technique, qui accorde aux équipes seulement 1 mm d'usure autorisée sur la « planche » du plancher.

Mais à Austin, seuls les trois premiers – celui de Verstappen Red Bull, la Mercedes de Hamilton, Lando Norris' McLaren - ont fait contrôler leurs planches par les commissaires techniques d'après course, en plus de Leclerc.

Coéquipier de Leclerc Carlos Sainz a bénéficié d'une promotion sur le podium - mais sa Ferrari n'a même pas été vérifiée.

Il est également possible que la planche s'use sur la partie incriminée. Mercedes et les voitures Ferrari n'étaient pas dus à une véritable erreur d'équipe, mais à une piste extrêmement cahoteuse.

"J'aime certaines bosses car elles ajoutent du caractère à un circuit", a déclaré Hamilton. "Mais il y en a beaucoup trop."

Schmidt a expliqué que la FIA ne vérifie que quelques planches par course - et parfois pas du tout lors d'autres grands prix - "en raison de contraintes de temps".

"Il aurait donc pu y avoir beaucoup de moutons noirs cette saison", a ajouté le journaliste allemand.

"Il serait préférable de penser à des mesures de contrôle moins complexes afin que les voitures soient plus facilement contrôlées, ou à d'autres réglementations qui empêchent les équipes de placer leurs voitures aussi bas."

Un éditorial dans le magazine français L'Equipe » est d'accord : « En choisissant de contrôler certaines voitures et pas d'autres, cela crée un doute sur la légalité des autres voitures.

"Mais c'est un processus que la FIA refuse de modifier, faute de temps et d'espace pour examiner les 20 monoplaces. Ce qui laissera toujours une zone grise avec des résultats comme celui-ci."

Il met également en lumière encore plus le format controversé du week-end « sprint », en donnant aux équipes une seule heure d'entraînement pour choisir une hauteur de caisse pour le reste du week-end.

"En fin de compte, rien de tout cela n'a d'importance", insiste Toto Wolff de Mercedes. "D'autres ont bien compris là où nous nous sommes trompés."

Ferrari Le directeur sportif Diego Ioverno est d'accord : "Nous aurions pu élever la voiture encore plus, mais nous aurions perdu en performances. Le compromis que nous avons finalement choisi était mauvais."

Timo Glock, un ancien pilote de F1 devenu expert, a déclaré à Sky Deutschland : "C'est ce qui peut arriver lorsque vous repoussez les limites."

Mais Alexey Popov, un commentateur russe de la F1, se range du côté de ceux qui pensent que le système actuel de la FIA n'est pas juste.

"Sainz et (George) Russell avaient très probablement la même configuration que leurs coéquipiers. Ils n'ont tout simplement pas été contrôlés. Beaucoup d'autres auraient pu être en infraction également", a-t-il déclaré.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

11 commentaires d'un fan de F1 sur "Planches non inspectées et zones grises : la controverse derrière les disqualifications de la F1 »

  1. Tommy

    De nombreuses séries de courses comportent des contrôles aléatoires après la course. C'est un excellent moyen de faire respecter les règles sans avoir à contrôler chaque voiture. Pouvez-vous imaginer tous les fans de Hammy s'ils n'avaient pas vérifié la voiture de Max et trouvé qu'elle était légale. OH MON DIEU! C'est tout ce dont nous entendrions parler.

  2. Kenneth J Labry

    Les planches ont été introduites en 1994 pour empêcher les équipes non seulement d'atteindre une hauteur de caisse illégale, mais aussi de régler la suspension de telle sorte que sous charge, la hauteur de caisse devienne illégale. Même une très petite diminution de la hauteur de caisse ajoute énormément de performances. Je pense qu'ils ont toujours vérifié les voitures finissant sur le podium lors des vérifications techniques et il y a un historique de voitures disqualifiées pour usure excessive des planches, ce qui signifie un avantage aérodynamique illégal, notamment Michael Schumacher en 1994. Il incombe aux équipes de régler la suspension. et une hauteur de caisse telle que la planche ne s'usera pas au-delà de la limite autorisée, quel que soit le degré de bosses de la piste, sinon ils obtiennent un avantage aérodynamique illégal et devraient, par règle, être disqualifiés.

    • ReallyOldRacer

      Kenneth, votre analyse est correcte. Mais pourquoi choisir SCH d’il y a près de 30 ans ? Il y a eu, j'oserais dire, des dizaines, voire des centaines d'infractions depuis. Un peu de parti pris ? BTW, comme vous le savez, ce sont les équipes qui règlent la suspension, pas les pilotes.

      Oui, vous avez touché un point faible. :):)

      • Kenneth J Labry

        Michael Schumacher n’était que la disqualification la plus notable car elle annulait une victoire pour lui.
        J'ai dit que les équipes avaient réglé la voiture. Bien que le pilote ait son mot à dire sur les performances des réglages, les détails tels que la hauteur de caisse et la conformité de la suspension sont déterminés par les ingénieurs de l'équipe. Cependant, comme cela a toujours été le cas, si la voiture est disqualifiée, le pilote l'est également.

  3. Shroppyfly

    Mes informations sont exactes, la voiture de Lucy a échoué de 0.8 mm au test de planche, fin de ......... C'est inacceptable et ils devraient être bannis pour cette course. Maudits tricheurs....... mdr

    En attendant, plus de médicaments pour moi mdr, exactement de combien les voitures ont-elles échoué au test, je viens d'écouter Loretta dire que 0.1 mm ne fait pas de différence, mais cela ne veut pas dire à quel point elles ont échoué.

    • Shroppyfly

      les voitures ont été vérifiées parce que la FIA pouvait voir sur certains capteurs qu'elles ont sur la voiture que tout n'allait pas bien, alors ils ont vérifié LH et CL et ils n'ont pas réussi à vérifier si l'équipement de test était correct, ils ont testé deux autres voitures et ils sont passés à, ce n'est pas sorcier

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.