1er octobre - Christian Horner insiste sur le fait qu'il est "calme" face aux rumeurs Red Bull pourrait être au centre de l'un des plus grands scandales de Formule 1 de l'histoire récente.

À la suite de nombreux reportages dans les médias du paddock de Singapour, l'instance dirigeante du sport a maintenant admis que les "violations présumées" des dispositions relatives au plafond budgétaire à partir de 2021 sont à l'étude.

Les rapports allèguent que deux équipes - supposées être Red Bull et Aston Martin - chacun a délibérément dépensé plus que les 140 millions de dollars autorisés l'année dernière.

Wolff s'est emporté lors d'une réunion entre les patrons de l'équipe de F1

Toto Wolff

Red BullLa transgression de est censée être la plus grave.

"Cinq millions dans la zone grise - c'est un problème extrêmement lourd", Mercedes Le patron Toto Wolff a déclaré au diffuseur autrichien ORF.

Il pense que les pénalités sont inévitables.

"Je crois que quelque chose va arriver", a déclaré Wolff. "La seule question est de savoir dans quelle mesure.

"Mais c'est aux juges de décider. Je ne voudrais pas être à leur place car les conséquences affectent trois saisons à la fois."

Horner, qui partage une relation historique acrimonieuse avec Wolff, a qualifié l'histoire de "juste rumeurs".

"Si j'écoutais toutes les rumeurs, je ne dormirais pas", a-t-il déclaré à Sky Italia. "Nous sommes une équipe facile à pointer du doigt mais nous sommes calmes.

"Nous devons nous rappeler que ce ne sont que des rumeurs et nous nous intéressons aux faits. C'était la première année du plafonnement budgétaire et je suis conscient que les résultats de l'enquête seront publiés, mais nous sommes calmes", a ajouté Horner.

Wolff a rejeté ces commentaires.

"C'est drôle d'entendre cela de la part de Christian, car ils font l'objet d'une enquête depuis plus d'une semaine ou d'un mois. Il devrait en parler à son directeur financier", a déclaré l'Autrichien.

"Tous nos rapports ont été examinés et nous comprenons qu'une équipe fait actuellement l'objet d'une enquête pour une infraction mineure et l'autre pour une infraction majeure. Ce n'est un secret pour personne dans le paddock."

Ferrari le directeur sportif Laurent Mekies confirme la suggestion de Wolff selon laquelle les allégations de deux équipes ayant enfreint les règles ne sont "pas un secret".

"Nous considérons cela comme un incident grave et attendons avec impatience une résolution exemplaire de la situation par la FIA", a-t-il déclaré.

Patrons pour Alpine, Alfa Romeo, Williams et Haas ont également parlé de la gravité des allégations contre Red Bull et Aston Martin.

"Ils disent qu'ils ont compris différemment certaines choses du règlement, donc ils doivent d'abord clarifier cet aspect", a-t-il ajouté. Haas a déclaré le patron Gunther Steiner.

"Je ne dis pas qu'ils doivent être disqualifiés, mais au moins un penalty. Mais je ne connais pas les éléments dans le détail."

Aston Martin, pour l'instant, reste relativement calme.

"Nous avons soumis notre rapport 2021, nous sommes en discussion avec la FIA et nous attendons la certification", a déclaré un porte-parole.

Dr Helmut Marko, cependant, insiste sur le fait que Red Bull n'est "pas particulièrement inquiet pour le moment".

"Il y a des discussions en cours dans lesquelles certains points sont clarifiés", a-t-il déclaré à Sky Deutschland.

"Il y a des personnes répertoriées qui travaillent dans d'autres entreprises - Red Bull Technologies avancées, Red Bull La technologie, Red Bull Groupes motopropulseurs. La seule chose surprenante est que cela a été rendu public.

"La FIA dit qu'elle ne sait pas comment il a été possible qu'elle soit devenue publique, mais cela nuit à notre réputation", a insisté Marko.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Un fan de F1 commente sur "Un nouveau scandale F1 "portant atteinte à notre réputation" Red Bull »

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.