29 février - Trois grandes stars de la Formule 1 se sont battues contre le calendrier annuel des courses de plus en plus long, qui a atteint un record absolu de 24 grands prix pour 2024.

Fernando Alonso, déjà âgé de 42 ans et lié à un déménagement sensationnel à Mercedes pour 2025, il affirme qu'il n'envisagera même pas de discuter avec les équipes tant qu'il n'aura pas décidé "si je veux continuer à concourir ou non".

"Je me sens bien mais c'est un calendrier exigeant", a-t-il déclaré au journal El Mundo Deportivo. "En 2026, il y aura aussi de nouvelles réglementations qui seront tentantes ou non.

"Je vais prendre quelques courses pour décider."

Quand Alonso a fait ses débuts en 2001, il n'y avait que 17 courses - et il pointe du doigt Liberty Media, propriétaire du sport depuis 2017, pour avoir porté depuis lors le chiffre "bien au-dessus de la limite".

"Je me souviens qu'ils disaient que 20 à 21 courses seraient la limite. Maintenant, nous en avons 24, ce qui n'est viable pour personne. Je pense que même Max (Verstappen) pense que la saison est longue. Imaginez maintenant cela pour le reste d'entre nous. , au second semestre, nous ne pouvons nous battre pour rien.

"Si quelqu'un ne comprend pas cela, cela finira par être négatif pour le sport", a déclaré l'Espagnol.

En effet, Verstappen est d'accord avec Alonso sur le fait que, avec 24 courses cette année, le sport est désormais « bien au-dessus de la limite ».

"Je suis jeune mais je ne vais pas passer encore dix ans à faire 24 courses par an", a déclaré le Néerlandais. "Il faut penser à la qualité et non à la quantité.

"Il y a un moment où vous devez évaluer votre qualité de vie", a déclaré Verstappen. "Mon contrat expire en 2028, quand j'aurai 31 ans. Je n'ai aucun projet pour la période suivante."

Pendant ce temps, Ferrari driver Carlos Sainz admet que la F1 "prend des risques" avec des courses semaine après semaine, car il pense que le summum du sport automobile devrait être "exclusif".


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

9 commentaires d'un fan de F1 sur "Les stars de la F1 critiquent le marathon « risqué » de 24 courses : Alonso, Verstappen et Sainz s'expriment »

  1. Tommy

    Voyons

    MLB ~ 162 matchs par an.
    NBA ~ 83 ans
    PGA ~ 44 tournois à 4 tours pour 176
    Rs une saison s’ils jouent tous.
    Football 70 matchs par an.

    Arrêtez d'avoir mal au ventre, quoi ! Pourquoi pas seulement 6 courses sur la même piste, cela devrait suffire à déterminer un champion et il suffit de penser à l'impact environnemental réduit. Quelle victoire pour les pilotes qui se plaignent et pour la F1 et leurs optiques qui se soucient vraiment de toute cette BS durable et neutre en carbone. Je parie que Hammy et certains des autres chauffeurs seraient tout à fait d'accord jusqu'à ce qu'ils les informent de la réduction des salaires et de la structure des primes. Il est temps de licencier.

  2. smokey

    Un aspect que vous avez négligé, Tommy, est que les pilotes et les équipes de F1 sont contractuellement obligés d'assister et de participer à toutes les séances d'essais, de qualifications et de courses sur chaque site. Comme cela a été souligné, la F1 est en compétition à l’échelle mondiale, et pas seulement dans un seul pays ou région.
    Je ne sais pas ce qu'est le sport MLB, cependant, les joueurs de la PGA n'ont aucune obligation de participer à chaque tour. Ils peuvent choisir quand et où ils veulent jouer. Quant à la NBA, elle joue dans le même pays et la même région. Ce n’est pas grave pour les joueurs de la NBA de monter dans leur voiture et de se rendre au prochain match ! De plus, les sports que vous avez mentionnés sont insignifiants si l'on considère la logistique du transport de plus de 20 équipes de F1, de leurs voitures et équipements associés d'un pays à l'autre. Je veux dire, les équipes de la NBA prennent des uniformes et quelques balles, les joueurs de la PGA prennent quelques jeux de clubs de golf – incomparable à la logistique requise par la F1 !

    • Tommy

      Je ne savais pas que les pilotes devaient emporter tout cet équipement sur leur dos d'une piste à l'autre. Soyons honnêtes, les chauffeurs n'ont rien à voir avec le cauchemar logistique dont vous parlez. Leur bataille la plus difficile entre les pistes est peut-être un petit décalage horaire, à part ça, je doute que se faire dorloter dans un jet privé soit si épuisant.

  3. Shroppyfly

    Ronnie O est mécontent au Royaume-Uni de ne pas avoir participé à suffisamment de tournois, et oui, le snooker est un sport mondial avec des compétitions en Chine et au Moyen-Orient, même si ce sont encore les promoteurs qui causent ce chagrin, un peu comme la liberté, ok peut-être que vous ne pouvez pas comparer différents sports, mais il existe des similitudes entre promoteurs avides

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.