9 août - L'impact des directives anti-"marsouinage" de la Formule 1, qui devraient faire leurs débuts juste après la pause d'août à Spa-Francorchamps, sera "très intéressant" à observer.

C'est le point de vue de Toto Wolff, qui a été accusé d'être le lobbying le plus dur pour les changements.

Des changements encore plus controversés sont en route pour 2023, avec de nouveaux FIA le président Mohammed Ben Sulayem confirme maintenant que les mesures seront adoptées cette semaine.

Le patron de Mercedes F1 très intéressé par l'impact des nouvelles règles de marsouinage

George Russell au volant de la Mercedes W13 lors du GP de Hongrie 2022

"Après avoir discuté de la question du marsouinage avec les 20 Pilotes F1 et 10 chefs d'équipe, je suis heureux de confirmer que nous soumettrons cette semaine au Conseil mondial du sport automobile une mise à jour du règlement technique 2023 pour résoudre ce problème", a-t-il déclaré.

Le chef de la FIA a déclaré que les changements de 2023 s'ajouteront aux mesures "déjà prises pour le reste de la saison", avec Ferrari le patron Mattia Binotto jurant de "comprendre comment les arrêter".

Les changements de 2022 ont été si controversés qu'ils ont été publiés juste avant le Canada, retardés jusqu'au GP britannique, puis encore retardé au-delà Paul Ricard.

La nouvelle directive technique, impliquant une augmentation obligatoire de la hauteur de caisse pour éviter les marsouins et protéger la santé et la sécurité des pilotes, fera désormais ses débuts lors de la toute prochaine course en Belgique.

Wolff, cependant, admet à l'Allemand Sport 1 que Mercedes « débarrassé » du phénomène aérodynamique d'effet de sol « avant la trêve estivale ».

"A partir de l'Espagne, nous avons commencé à mieux comprendre la voiture mais nous avons quelques mois de retard sur nos adversaires en termes de développement", a-t-il déclaré, admettant que l'équipe n'est pas encore "assez proche de Ferrari et Red Bull vraiment challengagez-les".

Ce qu'il surveillera cependant de très près, c'est l'impact que les directives sur le marsouinage auront sur les leaders de la Formule 1 en 2022.

"Ça va être très intéressant", a déclaré le patron de l'équipe Mercedes, qui s'est demandé si les planchers de Ferrari et notre Red BullLes voitures respectives sont trop flexibles.

"Voyons si la différence de hauteur de caisse fait une différence pour les équipes qui roulent aussi bas", a ajouté Wolff.

"Je ne crois pas aux solutions miracles selon lesquelles nous sommes soudainement trois dixièmes plus rapides que n'importe qui d'autre, mais ce sera intéressant."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

5 commentaires d'un fan de F1 sur "Le patron de Mercedes F1 très intéressé par l'impact des nouvelles règles de marsouinage »

    • Personne n'est parfait

      Je pense que Toto se tire une balle dans le pied. Si les voitures doivent rouler plus haut du sol. Je pense que Mercedes est celle qui en perdra le plus d'appui, car ils n'ont pas les énormes ailes à l'envers de Ferrari et Red Bull juste derrière les roues avant. Ils ne peuvent pas les copier, car les ouvertures basses des pontons ne le permettent pas.

    • Donald

      Certaines choses ne changent pas et ne changeront jamais, mercedes dirige toujours le spectacle et semble incroyablement réparer la nouvelle fia pour répondre à leurs appels à des modifications des règles, nous pouvons avoir notre mot à dire mais
      ils semblent être inconscients de ce qui se dit, tous les trucs intelligents in'net.

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.