5 juillet - Mattia Binotto a riposté aux réclamations Carlos Sainz a dû "ignorer" les ordres de l'équipe afin de remporter sa première victoire en carrière en grand prix de pole at Silverstone.

Le coéquipier Ferrari de Sainz Charles Leclerc, qui est largement considéré comme le "numéro 1" de l'équipe, s'est bruyamment plaint à la radio tout au long de la course de la nécessité pour la voiture sœur de se déplacer pour lui.

"Leclerc a parlé comme s'il avait déjà été déclaré leader définitif, mais il ne l'est pas - même contractuellement", a déclaré le champion du monde 1997. Jacques Villeneuve m'a dit.

"C'est trop tôt pour ça - Sainz a encore une chance. Eddie Irvine donné trop de points à Michael Schumacher en 1999 et a finalement perdu le championnat", a-t-il déclaré à la publication néerlandaise Formule 1.

"Je pense donc que Ferrari ne sera pas très satisfait du ton de la radio", a déclaré Villeneuve.

Cependant, le contemporain de Villeneuve Jarno Trulli a déclaré au journal La Repubblica que Ferrari devra éventuellement nommer un numéro 1 clair pour le titre 2022.

"Le succès en Formule 1 est sacré, donc un premier pilote devra être trouvé d'ici deux mois", a-t-il déclaré.

Timo Glock, quant à lui, a déclaré à Sky Deutschland : "Ferrari doit se positionner différemment si elle veut avoir son mot à dire sur le titre."

Cependant, Trulli est d'accord avec Villeneuve qu'il est trop tôt pour les commandes d'équipe.

« Pourquoi auraient-ils dû ruiner sa course et lui refuser sa première victoire ? » s'est demandé Trulli. "Quand Leclerc dominait, je répondais différemment.

"Mais en ce moment, ils ont presque les mêmes points, Sainz s'améliore, il était sur pole, il était donc juste que la race soit libre de toute hiérarchie."

Tom Coronel, un pilote de course néerlandais expérimenté, convient que la situation à Ferrari "n'est pas aussi clair maintenant qu'il l'était à l'époque de Schumacher".

"Barrichello était vraiment un numéro deux clair", a-t-il déclaré Viaplay. "Mais pour le moment, Ferrari a deux pilotes qui peuvent tous les deux gagner.

"D'un point de vue sportif, ils ne pouvaient tout simplement pas lui enlever cette victoire."

En fin de compte, cependant, Ferrari est intervenu - notamment lorsqu'il a été demandé à Sainz de laisser dix longueurs de voiture à Leclerc au redémarrage, ce à quoi l'Espagnol s'est violemment opposé.

"Il n'a pas ignoré les instructions de l'équipe", insiste le patron de l'équipe Binotto. "Il a clairement indiqué qu'il devait se protéger de nos adversaires et de cette façon, il protégeait également notre avantage.

"Je me rends compte que, sans avoir une image complète de la situation, on peut avoir le sentiment que Carlos n'est pas un joueur d'équipe. Mais il est clair pour nous que, pour lui, l'équipe passe avant tout."

Villeneuve pense que le principal problème est que Ferrari continue de faire des erreurs stratégiques "tout le temps".

"Je comprends la colère de Leclerc après la course car c'était un autre exemple clair", a-t-il déclaré. "Mais ce sur quoi il doit travailler, c'est sa communication avec l'équipe."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

4 commentaires d'un fan de F1 sur "Le patron de l'équipe Ferrari dit que Sainz n'a pas ignoré les ordres de l'équipe pour gagner »

  1. CanadienEh

    Les statistiques des pilotes de F1 sont en baisse par la tête avec des pilotes qui ont fait beaucoup de départs, mais n'ont jamais franchi la ligne d'arrivée en premier. Par exemple : Ukyo Katayama - 95 ; Derek Warwick - 147; Martin Brundle - 158.

    Après 150 départs, Sainz remporte sa victoire. Et en enfer avec Chuck et Moe.

  2. ReallyOldRacer

    IMO, si l'équipe rouge nettoyait ses appels stratégiques, elle pourrait avoir une finition 1-2 WDC, ses gars sont si bons. Au lieu de cela, ils continuent à foutre le bordel et maintenant ils lancent l'animosité des pilotes entre de bons coéquipiers démontrés. La direction de Ferrari est nulle.

    • Suédois

      Convenu. Honor a eu 17 secondes pour se rendre compte que Leclerc aurait dû rentrer. Ils n'auraient même pas dû analyser la situation. Les pilotes doivent être informés et libérés à l'avance que le pilote sera amené s'il y a une voiture de sécurité. En fait, toutes les situations potentielles doivent être clairement définies avant que quoi que ce soit ne se produise.

      Tirer de la hanche ne permet pas de gagner des courses ou des WDC.

      A part l'horrible appel de Ferrari ici, la course a été magnifique !

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.