Apr.11 - Barcelone n'abandonne pas la Formule 1, malgré le nouvel accord de longue date très médiatisé de Madrid pour commencer à accueillir le GP d'Espagne officiel à partir de 2026.

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, n'exclut pas un scénario dans lequel Madrid et Barcelone, le lieu traditionnel espagnol de ce sport depuis le début des années 90, pourraient coexister à l'avenir.

Et c'est précisément ce sur quoi Roger Torrent, ministre de l'Entreprise et du Travail de Catalogne, dit travailler.

Il est également président du Circuit de Catalunya À ce moment critique de l'histoire de la F1, Torrent a déclaré à la chaîne locale TV3 que les discussions avec la Formule 1 étaient "bien ciblées et continuaient d'avancer".

Torrent est confiant cette année GP d'Espagne sera "le meilleur qui ait jamais été organisé en Catalogne", qui, selon lui, contribuera "de manière décisive" aux négociations sur le contrat de F1.

"Le circuit entreprend des travaux spectaculaires", a-t-il expliqué, "avec un investissement très important pour l'adapter au XXIe siècle et en faire la meilleure piste permanente du monde.

"Lorsque nous avons renouvelé pour cinq ans, jusqu'en 2026, cela nous a permis d'aborder un plan stratégique et la rénovation des installations. Il nous reste encore trois de ces cinq grands prix à disputer et nous sommes convaincus que le prochain en juin sera le meilleur de l'histoire du circuit".

Il a déclaré que le site travaillerait avec les autorités et institutions locales afin que la F1 puisse rester "pendant encore de nombreuses années à Barcelone".

"La Formule 1 et le MotoGP sont satisfaits de l'implication de la Catalogne et de Barcelone dans la célébration de leurs grands prix", a ajouté Torrent.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Un fan de F1 commente sur "Refonte du Circuit de Catalunya : l'avenir radieux de la F1 à Barcelone »

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.