15 mai - La Formule 1 pourrait dire au revoir à l'ère controversée des moteurs « hybrides » à partir de 2030.

Stefano Domenicali, PDG de la F1, s'attend à une "bataille plus serrée" sur la piste Imola ce week-end, mais aussi un événement chargé de mouvements hors-piste, de rumeurs et de discussions.

Par exemple, La Gazzetta dello Sport affirme que le nouvel accord Concorde est actuellement en cours de négociation, car il s'agit du document essentiel liant le sport aux FIA et les équipes expireront l'année prochaine.

"L'issue de Red Bull posséder deux équipes est apparu", admet Domenicali.

"Mais ils pourront continuer ainsi grâce à la contribution que la marque a apportée à l'histoire de la Formule 1."

Il a ajouté : "Nous confirmons également la limite maximale de 25 grands prix par saison, et nous avons l'intention d'étendre le nouveau format de course sprint à davantage d'événements, car cela rend les week-ends de course plus excitants."

2025 sera la dernière saison du cycle réglementaire actuel, avec le châssis, les règles aérodynamiques et moteur sont toutes prêtes pour une refonte massive pour 2026.

"Lors de la dernière réunion de la Commission F1, il y a eu un accord sur les principaux points et il a été décidé que les règles seraient publiées le 1er juin", révèle Domenicali.

"Toutes les équipes travaillent déjà sur les voitures 2026", a-t-il déclaré. "Le package aérodynamique verra quelques nouvelles fonctionnalités importantes.

"Le point sensible est le poids élevé des monoplaces, et c'est un problème qui demeure", a expliqué Domenicali.

"Et aussi de mon point de vue, j'aimerais que les moteurs produisent un son plus agréable et plus fort, comme le demandent les passionnés", a déclaré l'Italien.

"Si les carburants durables nous conduisent à zéro émission, alors nous pouvons même envisager d'abandonner les groupes motopropulseurs hybrides en 2030", a taquiné Domenicali.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

5 commentaires d'un fan de F1 sur "Le PDG de la F1 déclare qu'il veut des moteurs plus bruyants et mettre fin à la puissance hybride »

  1. Jere Jyräla

    Un concept V6 sans hybride serait suffisant, même si, pour 2026, toute augmentation de poids viendrait uniquement de la batterie plutôt que de l'ensemble du concept, sans parler de tous les aspects combinés qui réduisent le poids global auront un impact plus important que l'augmentation de la batterie. taille.

  2. Personne n'est parfait

    Enfin!!! Plus de bruit, moins de poids = bien plus d'excitation, de plaisir et de course !

    Je pensais qu'ils ne l'auraient plus jamais... Il a seulement oublié de dire qu'il voulait aussi que les Gridgirls reviennent... hahaha

  3. Eric Kups

    Je pense que les voitures de F1 devraient se débarrasser des accessoires hybrides. Je crois que la bêtise à l'avenir pour obtenir zéro carbone n'est pas réalisable, l'avenir peut-être. À mes yeux, la F1 devrait pousser les moteurs à hydrogène. Il est indispensable de s’efforcer de se débarrasser des combustibles fossiles, mais pourquoi sauter de la poêle au feu ?
    Quelqu'un a dit sauter et nous l'avons fait sans regarder complètement les détails. Allez F1, allez même si cela signifie soutenir les courses de F1 avec une formule H.

  4. Rupena

    La F1 devrait revenir à son concept original. Beaucoup moins de règles de conception, permettant à chaque équipe de concevoir de nouvelles technologies comme avant. La F1 était avant tout une question d'innovation et de course. Aujourd’hui, il s’agit de sanctions incohérentes, de règles incohérentes et de quasiment aucune liberté pour l’innovation de nouvelles technologies, sauf en ce qui concerne les hybrides et la conservation des pneus. C'était mieux quand il y avait plusieurs fabricants de pneus en compétition sur différentes voitures, etc. C'était la course.

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.