PILOTES : 1. Max Verstappen (Red Bull Courses), 2. Oscar Piastri (McLaren) et 3. Lando Norris (McLaren)

ENTREVUES SUR LA PISTE (Conduit par Jean Alesi)

Q : Max, que peux-tu dire quand tu vois autant de fans applaudir derrière ton chrono, ce qui est incroyable.

Max Verstappen: Ouais, je veux dire, je veux d'abord dire un grand merci à tous les fans, qui nous ont déjà soutenus tout le week-end, tout le monde étant tellement passionné par la Formule 1. Alors merci beaucoup d'être venu. De notre côté, un week-end incroyable jusqu'à présent, et surtout en qualifications, où on peut vraiment pousser les limites, c'était vraiment, vraiment sympa.

Q : Après Singapour, vous arrivez ici et la voiture, dès le premier jour, vous conduisiez comme un héros de Suzuka. Vous vous sentez si bien sur ce morceau ?

MV: Oui, bien sûr, nous avons eu un mauvais week-end à Singapour, mais je sentais déjà, d'après la progression que nous avons eue, que ce serait une bonne piste. Mais, bien sûr, on ne sait jamais vraiment à quel point ça va être bon, mais dès le premier tour, ça a été vraiment, vraiment sympa. Bien sûr, vous essayez de trouver de petites améliorations ici et là, et je pense que nous l’avons fait. Être sur pole ici, c'est fantastique.

Q : Avez-vous vu l'écart entre vous et le second ?

MV: Je dois encore revérifier. J'ai marché ici…

C'est beaucoup.

MV: Bien. Merci!

 Q : Oscar, félicitations Oscar, je veux dire que vous êtes ici au premier rang devant ces spectateurs incroyables et le tour que vous avez fait a battu votre coéquipier. Parlez-nous de ça ?

Oscar Piastre: Oui, le premier tour a été plutôt solide. J'en étais assez content. Lors de la dernière chicane, j'aurais pu faire un meilleur travail mais oui, c'était un bon tour. Dans le deuxième tour, mon premier secteur était bon et les deux secteurs suivants moins bons, donc non, je suis content de le terminer en P2. Cela a été un très bon week-end pour l'équipe jusqu'à présent, des améliorations ont été apportées à la voiture, et oui, ici, ils sont rapides et nous pensions que nous pourrions avoir de bonnes chances ici, mais non, nous devons encore y arriver. Donc, heureux d'être deuxième, que l'équipe soit deuxième et troisième. Très très content.

Q : Et la situation pour le virage au départ – mais sur votre position, vous savez combien vous pouvez gagner au départ. Êtes-vous prêt pour cela?

OP:  Ouais. C'est la première fois que je débute au premier rang depuis un moment. Donc ça va être cool. Il n’y a qu’une seule voiture à dépasser, donc je vais essayer d’y parvenir.

Q : Lando, eh bien, vous savez, en tant que fan, une partie de notre enthousiasme est de regarder la compétition pour les trois premières places, aujourd'hui c'était tout simplement incroyable. Pouvez-vous nous parler de ça?

Lando Norris: Bien sûr, tout d’abord, un petit bonjour à tous ceux qui regardent. Oui, ça a été une très bonne journée pour nous. En équipe, une P2 et une P3, un beau travail d'Oscar aujourd'hui et, comme d'habitude, de Max, mais une bonne journée pour nous. Pour être P2 et P3, j’étais plutôt content de mes tours. C'est délicat, ce n'est pas un circuit facile à tout mettre en place, mais c'est tellement rapide ici, la moindre erreur peut faire perdre un peu de temps au tour, vous savez ? Je suis heureux. C'était une bonne journée, de bonnes positions pour demain.

Q : Vous faites partie du retour de McLaren. McLaren est très célèbre ici au Japon, et nous sommes vraiment heureux de voir McLaren se battre à nouveau pour la première place.

LN: Oui! Certains des plus étonnants McLaren les histoires viennent d'ici au Japon. Nous espérons bien sûr un bon résultat demain. Nous voulons continuer cette tradition mais cela va être difficile. Max fait du très bon travail, Red Bull font toujours du très bon travail, nous ferons donc de notre mieux pour leur rendre la vie difficile et faire une bonne course demain.

CONFÉRENCE DE PRESSE

Q : Quelle session Max. En fait, quel week-end cela a été pour vous jusqu'à présent. À quel point ces tours au troisième trimestre ont-ils été agréables ?

MV: Ouais, pour être honnête, tout le week-end a été vraiment bon. Dès que nous avons mis la voiture en piste, elle a été très agréable à piloter, très prévisible, ce qui, je pense, est le plus important. Et oui, tour après tour en qualifications également, ça s’améliorait. Je veux dire, je n’avais que trois trains de pneus neufs, donc j’ai dû être un peu prudent en les utilisant, en gros. Donc, au deuxième trimestre, j'ai dû exécuter le nettoyage. Mais ensuite, une fois que j’ai remis un nouvel ensemble, lors du premier run en Q2, c’était tout simplement super sympa. Je veux dire, ces virages à grande vitesse, si la voiture va très bienlanced et on peut vraiment le pousser jusqu'à la limite, c'est juste vraiment agréable à conduire.

Q : Max, le pole l'écart est de virgule six de seconde. Vous êtes-vous même surpris aujourd'hui ?

MV: C'est toujours difficile de juger mais après les EL3, je me suis dit "ils sont assez proches". Mais heureusement, je pense que oui, nous avons fait quelques petits ajustements et je pense que cela a un peu aidé la voiture. Et puis probablement dans le Secteur 1, une fois que vous vous sentez très en confiance avec la voiture, vous pouvez la pousser un peu plus et c'est ce qui s'est passé en qualifications.

Q : Vous étiez-vous fixé pour objectif d'atteindre les 1m28 ? Parce qu'il y a eu ce message radio, cette conversation radio avec votre ingénieur par la suite ?

MV: Ouais, il m'a dit qu'un '28 serait bien. J'ai dit : « ne t'inquiète pas, je vais l'envoyer », et puis il m'a dit : « ouais, mais ne détourne pas la voiture, n'est-ce pas ? Je me disais : « ouais, eh bien, évidemment, ce n'est pas ce que je veux faire. » Je savais qu'il en restait encore un peu à certains endroits, et c'est ce que j'ai essayé de ranger, ce qui a plutôt bien fonctionné.

Q : Max, les temps au tour suggèrent que non, mais avez-vous subi une récidive des problèmes que vous avez rencontrés le week-end dernier à Singapour ?

MV: Zero.

Q : À aucun moment dans le…

MV: Singapour ne nous est pas arrivé ?

Q : Regardons la course de demain. À quel point êtes-vous confiant ?

MV: Ouais, je veux dire, la voiture est rapide, sur un tour, je pense aussi que sur le long terme, elle est rapide. Cela fait quand même un nombre de tours décent et pas mal de dégradation des pneus. Il suffit donc de s'occuper d'eux pendant la course. Mais oui, la voiture devrait normalement être rapide.

Q : Et dans quelle mesure seriez-vous heureux de remporter le championnat des constructeurs ici, dans l'arrière-cour de Honda ?

MV: C'était l'objectif, surtout venant de Singapour. Je voulais passer un week-end vraiment fort. Et bien sûr, nous savons que c’est la première véritable opportunité de le remporter. Nous voulons donc également le faire.

Q : Très bien, très bien joué. Merci, Max. Oscar vient vers toi. Vous avez désormais réalisé des tours sensationnels aujourd'hui pour décrocher votre première première ligne en Formule 1, à Suzuka de tous les lieux. Qu'est-ce que cela signifie pour toi?

OP: Ouais, très, très heureux. Vous savez, je pense qu'hier, nous pensions que nous pourrions passer un bon week-end. Et puis je pense que ce matin nous avons fait de bons changements. Et la voiture avait l’air rapide en FP3. Et je m’habituais de plus en plus à la piste aussi. Alors oui, je suis très, très heureux d’être au premier rang. Bien sûr, l’écart est un peu ou beaucoup plus grand que ce que je préférerais. Mais oui, je suis content d'être deuxième.

Q : Combien de temps restait-il en plus, parce que vous dites que vous avez raté ce dernier tour en Q3 en particulier.

OP: Ouais, il y en avait un peu, je pense que j'avais environ deux dixièmes d'avance après le premier secteur, mais je n'allais pas en trouver six. Donc oui, au final, ça ne change pas grand-chose. Mais bien sûr, vous savez, quand vous êtes dans votre tour précédent, bien sûr, vous voulez continuer comme ça et oui, juste un peu frustré de ne pas avoir réussi à m'améliorer dans le deuxième tour. Mais au final, cela n'avait pas d'importance.

Q : Oscar, à quel point le MCL60 est-il agréable à Suzuka ? Vous avez les nouvelles pièces dessus ce week-end. Quels sont ses atouts ?

OP: Je pense que les points forts sont toujours les mêmes qu'ils l'ont toujours été, les virages rapides, les virages à grande vitesse où nous pouvons vraiment nous engager sur le grip. Nous avons toujours du mal aux mêmes endroits, je pense. Les améliorations, bien sûr, vont dans la bonne direction et ont rendu la voiture plus rapide, mais nous avons évidemment encore besoin de quelques étapes supplémentaires pour être les plus rapides. Alors oui, honnêtement, cela ne semble pas si différent de Singapour. Je pense que le circuit est tellement différent aussi que c'est difficile à dire, mais ce n'est clairement pas trop mal.

Q : Très bien, et demain, lors de la course, Lando et vous pouvez-vous travailler ensemble pour faire quelque chose à propos de Max ?

OP: Nous allons essayer. Je veux dire, nous avons fait de notre mieux et à Silverstone, donc nous allons essayer de faire la même chose. Mais évidemment, ça va être difficile. Je pense que ce sera également une course très difficile demain. Très différent de Silverstone à cet égard. Alors oui, ça pourrait être beaucoup plus ouvert, je pense.

Q : Très bien joué, Oscar, merci. Et Lando, je viens à vous, quelle séance cela a été pour McLaren, deuxième et troisième sur la grille. Parlez-nous simplement de votre troisième trimestre en particulier ?

LN: Je veux dire, pas grand-chose à dire. Je pense que nous sommes très heureux en tant qu'équipe. De plus, pour ma part, je suis plutôt satisfait des améliorations que nous avons apportées. Mais je pense que tout le week-end, nous avons été forts, depuis les EL1, la voiture se sent bien. Nous avons également fait de bons progrès tout au long du week-end. Et je pense que c'est prouvé, être en avance Ferrari. Je pense que nous pensions que ce serait serré avec Ferrari, donc être devant et avoir deux voitures devant était un bonus encore plus important. Mais comme Oscar l'a dit, je pense que nous aurions aimé être un peu plus proches de Max. Mais il s’est avéré que ce n’était pas le cas. Alors oui, bonne journée. Pas mal. Je ne dirais pas que ce n’étaient pas mes meilleurs tours. Je pense que nous avons fait de très bons tours, mais quelques éléments peuvent nous freiner un peu. Mais sinon, nous sommes contents.

Q : Eh bien, et demain ? Je vais vous poser la même question. Pouvez-vous travailler avec Oscar et faire quelque chose pour l'homme du milieu ?

LN: Nous allons essayer. Je veux dire, s’il mène au virage 2, vous ne pouvez pas vraiment faire grand-chose. Si vous voulez imiter Prost, Oscar, dans le virage 1… je veux dire Ayrton Senna dans le virage 1, vous pouvez le faire avec plaisir ! Ce serait charmant pour moi ! Alors oui, je pense que nous allons essayer. Je pense que notre rythme de course est correct. Ce ne sera certainement pas aussi bon que le Red Bull ici mais nous ferons de notre mieux.

QUESTIONS DU SOL

Q : (Matt Coch – Speedcafe.com) Oscar, vous n'êtes que le cinquième Australien à prendre le départ d'un Grand Prix depuis la première ligne, un Grand Prix du Championnat du Monde, depuis la première ligne. Ces enregistrements vous disent quelque chose ? Et que signifie pour vous une première première ligne en Formule 1 ?

OP: Je veux dire, c'est bien d'avoir ça, évidemment. Il n’y a pas eu beaucoup d’Australiens en F1, point final. Mais oui, ce n'est bien sûr pas un record que j'essaie de viser, étant la cinquième première ligne en Australie. Mais oui, c'est bien d'avoir ce succès, je pense. Et je pense en particulier au début de ma carrière en F1. Certaines personnes n’ont pas cette opportunité tout au long de leur carrière. Donc pour moi, le fait de l’avoir au cours de mes six ou sept premiers mois est un privilège. Mais oui, bien sûr, je veux essayer d'être le prochain Australien à battre d'autres records ou à être ajouté à ces listes. Alors oui, c'est un bon début, mais bien sûr, je veux pouvoir faire plus.

Q : (Jake Boxall-Legge – Autosport) Max, je sais que vous avez dit que Singapour n'avait pas eu lieu, mais pouvons-nous très brièvement prétendre que c'est le cas. Évidemment, il y a eu beaucoup de discussions sur les directives techniques et ce genre de choses et si cela avait nui à l'équipe. En venant de ce week-end à celui-ci, est-ce que ça pole cela ressemble-t-il à une déclaration d’intention massive de votre part et à réparer les torts du week-end dernier ?

MV: Honnêtement, oui, nous avons passé un mauvais week-end ; bien sûr, alors les gens commencent à parler de… ah, tout cela est à cause des directives techniques. Je pense qu'ils peuvent aller sucer un œuf. Mais de mon côté, oui, j’étais juste très excité à l’idée de passer un bon week-end ici et de m’assurer que oui, nous étions forts.

Q : (Lawrence Edmondson – ESPN) Max, vous avez mentionné à la radio que le secteur 1 était assez spécial. Pouvez-vous nous expliquer à quel point vous étiez à la limite et existe-t-il une autre section de piste en Formule 1 qui se compare à celle-là ?

MV: Oui, bien sûr, c'était à la limite, mais j'avais l'impression d'être en contrôle et, je pense, c'est très bien quand la voiture fait exactement ce que vous voulez qu'elle fasse. Alors oui, vraiment, vraiment agréable. Il y a quelques secteurs où… comme Austin, vous savez, est aussi très rapide, mais ici, je pense que ce qui le rend très spécial, c'est qu'il n'y a pas de ruissellement, donc si vous avez un moment, vous partez. À Austin, vous avez le ruissellement et le tarmac et normalement c'est un peu plus indulgent. C'est pourquoi je pense que cette piste est vraiment belle à piloter une fois la voiture plantée.

Q : Oscar, à propos de Suzuka, combien de temps vous a-t-il fallu pour vous mettre au courant ?

OP: Même pendant les qualifications, j’essayais encore de travailler sur certaines choses. Je pense que c'est tout simplement naturel pour tout le monde… l'adhérence apparaît mais je pense que du jour au lendemain, j'étais plus heureux ce matin en EL3, un peu plus proche et me sentant juste un peu plus à l'aise. Je pense que si je revenais l'année prochaine, je serais probablement à nouveau plus à l'aise donc cela prend du temps, surtout ici. Hier, j'ai eu un gros moment lors du premier Degner et il m'a fallu quelques tours pour retrouver la même vitesse. Donc ça mord définitivement mais oui, j'ai l'impression que ça a pris tout vendredi et la majeure partie d'aujourd'hui.

Q : (Jake Boxall-Legge – Autosport) Max, jeudi Sebastian Vettel était ici et il a mentionné votre domination sur cette saison, il l'a mentionné dans le même souffle que d'autres grands champions de Formule 1 : Michael Schumacher étant l'un d'entre eux. Avez-vous grandi en regardant la Formule 1, étiez-vous un grand fan de Michael Schumacher ? Et est-ce que vous vous inspirez de nombreux indices et ce genre de choses de la domination dont il a fait preuve au début des années 2000 ?

MV: Je n’ai jamais vraiment été fan de qui que ce soit. J'ai apprécié le succès de tout le monde et oui, de mon côté, je me disais… Je veux être là un jour, je veux monter sur le podium ou gagner des courses. Mais je pense que tout le monde est différent, chacun a une manière différente d'accéder à la Formule 1, une éducation différente. Il y a donc beaucoup de facteurs qui entrent en jeu et c'est, je pense, ce qui est beau avec la Formule 1, tout le monde est différent parce que si tout le monde était exactement pareil, je pense que ce serait assez ennuyeux. Mais oui, bien sûr, le succès de certains des plus grands… Je veux dire, c'est incroyable. Vous pourriez vous en inspirer un peu mais je n'aurais pas forcément envie d'essayer de faire de la même manière si vous voyez ce que je veux dire. Mais de toute façon, le monde change à chaque fois, n’est-ce pas ? Chaque époque est différente, il faut donc aussi en tenir compte.

Q : (Matt Coch – Speedcafe.com) Aux deux pilotes McLaren, Oscar a mentionné que ce serait une course difficile et plus ouverte, je suppose. Pouvez-vous nous expliquer ce que vous attendez de la course demain ? Parlons-nous des Ferrari, des Mercedes, ce genre de choses ?

OP: Oui, je pense qu’hier et tout le week-end, la dégradation a été bien plus élevée que Silverstone, par exemple. Ouais, rien qu'en regardant les choix de pneus de tout le monde, je dirais clairement que la plupart des gens s'attendent à plus d'un arrêt au stand rien qu'en raison du nombre de… Max a sauvé trois trains de tendres et le reste. Ouais, donc il fait quatre arrêts demain ! Donc oui, ce sera une course très différente de Silverstone de ce point de vue, et je pense que chaque fois que vous avez plus de degrés, plus d'arrêts aux stands, cela ne fait qu'augmenter la marge d'erreur. Il teste également votre capacité à gérer les pneus, donc ce n'est pas aussi simple que de rouler à fond ou aussi vite que la voiture vous le permet, alors oui, c'est tout.

LN: Ouais, pas grand-chose de plus. Je pense simplement à la connaissance de notre rythme général et de notre rythme de compétition… Mercedes sont toujours très forts un dimanche. Mais je pense que nous avons été forts tout le week-end lors des qualifications mais aussi des courses à forte consommation de carburant. Je pense donc que nous espérons probablement une course facile, mais cela ne sera jamais une course facile ici, donc comme Oscar l'a dit, juste avec des puissances réduites et des choses comme ça, je suis sûr qu'il se passera beaucoup de choses.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.