4 décembre - À l'occasion du dixième anniversaire de De Michael Schumacher Un accident de ski dévastateur approche, mais on sait presque peu de choses sur l'incident lui-même ou sur l'état de santé de longue date de la légende de la F1.

Une nouvelle analyse détaillée de l'affaire a été publiée grâce à la chaîne publique allemande Norddeutscher Rundfunk, dans laquelle l'auteur Jens Gideon défendait le "droit" de la famille Schumacher au silence.

"Bien sûr, j'aimerais savoir comment va Schumacher", a-t-il déclaré. "Mais je n'ai pas le droit de savoir.

"Et ce n'est pas le sujet de cette enquête."

Pour faire des recherches sur son projet, Gideon s'est entretenu avec le frère de Michael, Ralf, l'ancien Ferrari et Mercedes le fils du chauffeur, Mick, et même Mama Rosella, la chef de pâtes préférée de Schumacher à Fiorano.

En ce qui concerne l'accident de ski fatidique dans un domaine hors-piste des Alpes françaises, un collègue journaliste belge de Gideon sait clairement où l'Allemand, aujourd'hui âgé de 54 ans, s'est trompé.

"Vous n'y allez pas un jour comme celui-là", a-t-il déclaré à propos de la zone caractérisée par le type de rochers sur lesquels Schumacher a trébuché et frappé avec sa tête casquée.

Le journaliste affirme s'être rendu sur place à plusieurs reprises, des jours où la neige légère recouvrait à peine les rochers.

"Il était clair qu'il n'y avait pas assez de neige", a-t-il déclaré.

Un article du journal Kolner Express ajoute : "Schumacher connaissait la région comme sa poche, car il possédait un chalet près des pistes.

"André, le moniteur de ski arrivé après les premiers intervenants, a demandé autour de lui et Schumacher s'est probablement accroché avec son ski sur un rocher et s'est cogné la tête contre un autre."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Un fan de F1 commente sur "Dix ans plus tard : découvrir la vérité derrière l'incident de ski de Schumacher »

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.