PILOTES : 1. George Russel (Mercedes), 2. Carlos Sainz (Ferrari) & 3. Lewis Hamilton (Mercedes)

PARC FERME ENTREVUES (Dirigé par Naomi Schiff) 

Q : Félicitations massives, George, votre première victoire, une victoire au Sprint. Comment était-ce? 

George RussellOuais, c'était incroyable. Je ne m'attendais pas à avoir autant de rythme, mais je pense que cela montre tout le travail acharné de tout le monde et les progrès que nous, en tant qu'équipe, avons réalisés lors de ces trois dernières courses depuis Austin. La voiture s'est vraiment bien comportée. Évidemment, vous savez, difficile de savoir comment Max aurait pu continuer s'il avait été en pneus tendres. Mais néanmoins, vous savez, être ici est un sentiment formidable.

Q : Eh bien, il y a eu beaucoup d'action sur la piste pendant la course. Nous avons passé un bon moment à le regarder. Troisième fois chanceux sur Max, vous avez fait le tour, puis cela vous a semblé fluide à partir de là.

GR: Oui, je pense que c'est un peu difficile, car évidemment, c'est une course Sprint. Et vous devez gérer ce risque, cette récompense. Donc, même si je mourais d'envie d'obtenir cette victoire, je ne voulais pas trop prendre de risque et finir sans points et partir en défense. Mais vous savez, nous l'avons fait coller une troisième fois avec de la chance. Ouais. Eh bien c'est

Q : Eh bien, ce sera un départ au premier rang pour Mercedes demain, car Carlos écope d'un penalty. Que pensez-vous pouvoir faire pour l'équipe ici au Brésil ?

GR: Je veux dire, c'est fou de penser que nous commençons tous les deux au premier rang et que Lewis a fait un excellent travail en venant de P8, donc ça va être excitant. Et je suis sûr que Max volera demain, en passant par le peloton. Mais nous sommes dans une position de luxe où nous pouvons peut-être diviser la stratégie et viser la victoire.

Q : Carlos, deuxième aujourd'hui, malheureusement, tu as une pénalité pour la course de demain. Comment était cette course pour vous ? Il semblait au début que vous n'obteniez pas tout à fait les pneus là où vous les vouliez. Les gardiez-vous pour la fin de la course ?

Carlos SainzOuais, nous avons normalement un peu plus de deg que les Mercs et je pouvais les voir pousser assez fort. Et oui, j'ai réussi à faire toutes les positions au départ ou dans les deux premiers tours, en me battant avec Max et George. Je devais être agressif car évidemment demain je prends la pénalité et au final je pense que P2 était le maximum aujourd'hui. J'étais content de la course. Heureux du rythme. C'est juste que les Mercs ont l'air d'avoir beaucoup accéléré ces derniers temps et qu'ils sont très rapides en course.

Q : Il semble y avoir eu un petit contact entre vous et Max. Il a eu des dommages à l'aile avant après le dépassement. Quelle était votre opinion là-dessus?

CS: C'était à la limite, c'est sûr. Ils sont si difficiles à dépasser et j'ai dû aller très fort dans le virage 1 pour le dépasser. Avec un Red Bull, soit tu es agressif au freinage, soit tu ne les dépasses pas car ils sont si rapides en ligne droite qu'il faut vraiment foncer au freinage. Je suis désolé si j'ai eu un peu de contact mais c'est la course et parfois il faut foncer si on veut que ça colle.

Q : OK, eh bien, est-ce que l'équipe Ferrari quelque chose dans le sac pour demain ?

CS: Je veux dire, nous avons un rythme décent ce week-end. C'est juste que les Mercs ont peut-être un peu plus de rythme. Il sera intéressant de voir demain ce qui se passera lorsque nous essaierons tous le Medium comme si nous étions Verstappen aujourd'hui. Voyez comment ce médium se comporte. Et évidemment, nous devrons les dépasser en piste demain, car je commence P7, je pense que Charles commence P4 ou P5, donc nous allons avoir besoin d'une bonne course si nous voulons les battre.

Q : Ok, eh bien, je vous souhaite bonne chance. Lewis vient vers vous. Course fantastique aujourd'hui pour venir à travers le champ. Vous allez avoir un départ au premier rang ici sur ce qui est maintenant votre deuxième course à domicile.

Lewis HamiltonBoa tarde, Brésil ! Je travaille mon portugais. Obrigado. Je suis tellement, tellement heureux d'être ici. Ça a été une semaine incroyable. Journée difficile hier, mais quelle foule nous avons eu aujourd'hui. À partir de la huitième, je progresse lentement. Félicitations à Georges. Cela revient à tout le monde à l'usine, à tout le monde ici qui travaille sur le terrain. Ils ont travaillé si dur cette année. C'est un résultat étonnant. Pour nous, être au premier rang demain, c'est incroyable. Donc, à partir de là, nous devrions pouvoir travailler en équipe et retenir, espérons-le, les gars derrière

Q : Vous n'avez pas été en mesure de montrer tout le potentiel de la voiture lors des qualifications d'hier, alors pouvons-nous considérer ce résultat comme une preuve de ce qui pourrait arriver demain ?

LH: On va essayer du mieux qu'on peut, ouais. Si nous pouvons avoir une bonne dégradation demain, avec du beau temps, espérons-le, nous pouvons avoir un bon combat entre nos mains.

Q : Vous voulez donc donner une victoire à cette foule demain, n'est-ce pas ? 

LH: Avec certitude. Une victoire ici pour le Brésil serait incroyable.

CONFÉRENCE DE PRESSE 

Q : George, quelle course fantastique. Vous avez passé le drapeau à damiers pour la première fois en Formule 1, à quel point ce moment vous semble-t-il doux ?

GR: Oui, je pense que c'est une étape assez importante pour toute l'équipe. Quand on regarde où on en était au tout premier Sprint de l'année, je pense que j'ai terminé huitième, j'ai envie de dire, Et où étais-tu [Lewis} ? Je pense que vous étiez peut-être neuvième ou quelque chose derrière nous. Et ici, nous allons aligner un-deux demain. Je pense que c'est vraiment excitant. Et, vous savez, si fier de toute l'équipe, de continuer à livrer avec la voiture. Mais ça va être intéressant demain. De toute évidence, Max est l'homme principal en ce moment et ces pneus Medium ne semblaient tout simplement pas fonctionner.

Q : Eh bien, George, parlons de vous. La voiture semblait prendre vie dès le début. Dans quelle mesure étiez-vous confiant pour le Sprint ?

GR: Je pense que nous étions convaincus que nous pouvions terminer deuxièmes, et nous pensions que Max aurait probablement une course assez facile pour être honnête. Nous savions que si nous n'étions pas devant lui au virage 1, ça allait être très difficile de rester devant lui. J'ai commencé à attaquer dans les premiers tours. Et je pensais qu'une fois qu'il aura un peu de température dans ses pneus, il sera parti. Et c'était un peu délicat. Vous avez dû équilibrer le risque et la récompense, car évidemment, vous savez, il n'y a qu'un seul point en plus… Autant je voulais gagner cette course aujourd'hui, c'est seulement un point en plus et évidemment vous vous préparez pour demain. Il fallait donc être un peu prudent. Et tu sais, Max n'a rien à perdre, vraiment. Il allait donc conduire agressivement. Mais vous savez, définitivement, c'était agréable de faire le déménagement à la fin.

Q : Vous avez dit que vous attendiez que Max fasse monter la température dans ces pneus moyens. Était-ce une décision claire pour vous de commencer avec les pneus tendres ?

GR: Je pense que ce n'était définitivement pas clair. Je pense que nous avons tous reconnu que le soft était probablement le pneu le plus performant ce week-end en course, ce qui est assez étrange. Évidemment, cela signifie que si vous utilisez le Soft aujourd'hui, vous en aurez un de moins demain. Ainsi, même si Max et Red Bull n'ont pas fait une course solide, ils sont probablement dans une position légèrement meilleure que nous trois pour la course de demain car ils ont ce jeu supplémentaire de nouveaux softs.

Q : Alors Georges, pole poste demain. tu étais sur pole en Hongrie aussi. Cela vous semble-t-il différent ?

GR: Je ne sais pas vraiment, pour être honnête. De toute évidence, [là] nous avons pole position via une séance de qualification. C'est la première fois que nous franchissons la ligne d'arrivée en première position dans une course. C'est évidemment un peu dommage que ce ne soit pas la course de demain. Mais néanmoins, comme je l'ai dit, cela montre vraiment le travail que nous avons accompli et je pense que nous allons certainement être très excités pour demain et évidemment avoir Lewis et moi un-deux sur la grille, va nous donner quelques options de la stratégie. Et je pense que nous allons devoir travailler ensemble pour faire quelque chose de différent pour que l'un de nous essaie d'obtenir la victoire pour l'équipe demain.

Q : D'accord, eh bien, bonne chance demain et très bien joué aujourd'hui. Merci Georges. Carlos, nous venons à vous maintenant. Bravo à vous aussi et après les problèmes rencontrés par Ferrari en tant qu'équipe au Mexique la dernière fois, à quel point la voiture est-elle meilleure ici ?

CS: Eh bien, certainement mieux. On est plus dans le rythme mais je dirais que quand même Merc… On ne sait pas pour Red Bull, non, car Max avait le médium et semblait avoir du mal. Mais après aujourd'hui, Merc, il semble qu'ils aient définitivement l'avantage sur nous, surtout en rythme de course, et Lewis me mettait beaucoup de pression, George s'éloignait petit à petit. Donc encore un peu à faire dans la course si on veut les battre, mais au moins aujourd'hui j'ai réussi à faire une bonne course et à me mettre au milieu d'eux, à les séparer. Malheureusement, demain, je dois prendre la pénalité, ce qui coûte cher car ce serait bien mieux si nous pouvions commencer la P2 demain, vous savez, et essayer quelque chose, mais oui, nous ferons de notre mieux demain pour revenir dans le peloton.

Q : Eh bien, que pouvez-vous accomplir ? Parce qu'avec cette pénalité, vous commencerez la course depuis la septième place. Si la voiture est aussi bonne demain qu'elle l'était aujourd'hui, qu'est-ce qui est possible ?

CS: Je veux dire que c'était bien mais c'était difficile je dois dire. Nous avons terminé P2 mais j'ai passé 10 tours à défendre Lewis. J'ai dépassé Max, ce qui était assez difficile à cause de sa vitesse de pointe, mais j'ai l'impression que si demain nous commencions la P2, nous serions vulnérables aux deux Mercs car ils semblent avoir un meilleur degré, un meilleur rythme de course. Mais oui, au moins nous serons dans le mix. Malheureusement, je dois tirer un penalty, ce qui est un peu l'histoire de ma saison. Chaque fois que je suis fort et que je suis dans le rythme, j'ai un revers ce week-end, c'est un peu l'histoire de toute la saison, comme je l'ai dit, mais oui, au moins, je me sens en confiance. Je me sens à l'aise. J'ai l'impression d'avoir fait une course parfaite aujourd'hui. Donc je suis partant pour le combat demain.

Q : Très bien fait aujourd'hui. Merci Carlos. Lewis qui vient vers vous maintenant, quelle course de votre part également, de la huitième à la troisième. Vous adorez courir à Interlagos, n'est-ce pas ? 

LH: Je le fais définitivement. C'est un endroit magnifique, São Paulo, et la piste est tout simplement géniale. C'est tellement bon pour courir avec cette longue ligne droite. C'est définitivement l'un des circuits préférés, je pense pour nous, pour nous tous. Félicitations à George, c'est, comme le disait George, un résultat tellement incroyable pour nous en tant qu'équipe. Nous avons tous travaillé si dur tout au long de l'année. Pensions-nous que nous serions devant, vous savez, en commençant au premier rang du Grand prix brésilien à la fin de l'année - pas du tout. Mais c'est ce vers quoi tout le monde travaille. Je suis donc vraiment incroyablement fier de tout le monde et reconnaissant à tout le monde à l'usine pour leurs efforts continus et pour ne pas avoir abandonné. Pareil pour toutes les femmes et tous les hommes ici qui ont travaillé si dur, debout, en voyageant, en étant loin, vous savez. C'est une bonne journée. Demain, nous devons travailler dur pour essayer de les garder derrière nous.

Q : Vous attendiez-vous à ce que la voiture soit aussi bonne ?

LH: Non, je pense que nous allons à ces différentes courses et nous montons dans la voiture et nous… Je pense que George et moi, nous ne savons pas vraiment à quoi nous allons nous attendre. Et vous ne pouvez pas vraiment lire l'équipe aussi, les ingénieurs, ils sont du genre "ça devrait aller ici" et puis ce n'est pas le cas. Alors ils sont même prudents quand ils nous disent si on va être bons ou pas. Donc, oui, notre rythme de course était particulièrement soutenu aujourd'hui. C'est ce qui nous place dans une très bonne position demain.

Q : Vous visez la victoire ?

LH: Oui, nous devons… Nous travaillerons en équipe demain. Et, vous savez, c'est à propos de l'équipe. Nous devons obtenir ce résultat pour l'équipe. Je pense que ce serait incroyablement spécial. Et évidemment, nous poursuivons les gars rouges. Donc ça pourrait être bien.

Q : (Patrica Tarquini - Motorlat.com) Une question à Lewis. C'est votre deuxième Grand Prix à domicile. Les gens vous aiment. Chaque fois que vous sortez sur la piste, ils deviennent fous. Pensez-vous que vous pouvez leur donner une victoire demain pour célébrer avec eux tous ?

LH: Eh bien, tout d'abord, cela a été une semaine très humiliante pour moi, étant si chaleureusement accueilli et j'ai reçu ma citoyenneté ici, et l'amour que j'ai reçu… Mes parents ont envoyé un message, et ils sont tellement reconnaissants à tout le monde au Brésil pour le l'amour qu'ils ont donné à leur enfant, vous savez. Ce serait donc le plus grand rêve à coup sûr d'obtenir une victoire ici. Ce sera difficile de faire la course avec George demain. Mais nous aurons, espérons-le, un peu de bataille. Et, vous savez, de toute façon, nous devons nous assurer que nous obtenons les points et un-deux pour l'équipe.

Q : (Matt Kew – Autosport) Une question pour les deux pilotes Mercedes. Depuis les États-Unis, vous avez eu la dernière mise à niveau de voiture de la saison. Et depuis lors, vous avez eu une chance de gagner les trois courses, même si Max a eu ce mauvais arrêt aux stands en Amérique. Alors, à quel point une voiture se sent-elle différente? Et pouvez-vous estimer ce que cette mise à jour vous a apporté en termes de performances ?

GR: Il est difficile de chiffrer cela. La voiture est certainement un peu plus mince qu'elle ne l'était probablement au début de l'année. C'est donc un peu de temps au tour gratuit que nous avons gagné. Les caractéristiques de la voiture sont probablement un peu meilleures. Il est donc vraiment difficile de mettre un seul chiffre sur l'amélioration de la voiture. Mais je pense que les chronos parlent d'eux-mêmes. Et, comme vous l'avez dit, nous avons eu l'opportunité de gagner ces trois dernières courses en équipe. Nous n'étions pas près de ça en début d'année. Et je pense que nous sommes tous vraiment convaincus que nous sommes sur la bonne voie pour revenir à la place de Mercedes. Je pense que c'est vraiment excitant pour nous tous.

LH: Je suis d'accord.

Q : (Phil Duncan – PA) À Lewis et George. J'apprécie que vous vouliez probablement tous les deux gagner pour Mercedes demain. Mais George, individuellement je suppose, tu veux gagner ton premier Grand Prix. Et Lewis, tu veux évidemment gagner au Brésil, tu as dit que ce serait le plus grand rêve et garder ce record de victoires à chaque saison. Alors prévoyez-vous que vous serez libre de vous affronter? Ou pensez-vous qu'il pourrait y avoir un élément d'ordres d'équipe? Comment voulez-vous que cela se passe?

GR: Il n'y aura certainement pas d'ordres d'équipe. Mais je pense qu'entre nous deux, nous serons certainement stratégiques pour essayer d'obtenir cette victoire pour l'équipe. Je pense que, comme nous l'avons vu au Mexique, nous avons tous les deux suivi la même stratégie et, en fin de compte, cela nous a affectés tous les deux. Assis ici en ce moment, nous ne savons probablement pas quelle sera la bonne stratégie. Donc, vous savez, nous nous affronterons équitablement, c'est sûr. Et je suis sûr que nous diviserons probablement les stratégies demain pour essayer de couvrir toutes les options. Et, tu sais, j'espère que l'un de nous repartira heureux demain. Mais je pense que nous, nous reconnaissons tous les deux sur la base de l'expérience récente, que nous allons probablement devoir emprunter deux voies distinctes.

Q : Lewis, quelque chose ?

LH: Ouais, je pense que je vais juste dire qu'obtenir un une-deux de toute façon, je vais être une personne heureuse, juste à cause de la façon dont tout le monde a travaillé dur. Mais bien sûr, George a fait un travail incroyable cette année, et il poussera pour cette victoire – mais nous allons, bien sûr, conduire prudemment et proprement. Et, oui, nous devons toujours avoir au cœur de cela, à l'avant de notre esprit, c'est l'équipe. Obtenir le résultat pour l'équipe. Mais bien sûr, individuellement, nous ferons de notre mieux pour essayer d'obtenir le meilleur résultat.

Q : (Christian Nimmervoll – Motorsport.com) Ma question est pour Carlos, c'était assez serré quand vous avez dépassé Max, pouvez-vous expliquer un peu comment cette situation s'est déroulée de votre point de vue ? 

CS: C'était serré. Je veux dire, ouais, chaque fois que tu es sur le point de dépasser un Red Bull, vous savez, vous allez devoir vous risquer au freinage. Parce qu'évidemment sur la ligne droite, ce n'est pas comme si vous pouviez tirer côte à côte. Nous étions, Mercs et moi ici, en train d'en parler. Que passer un Red Bull était probablement la chose la plus difficile à faire. Mais, oui, j'ai dû l'envoyer un peu au freinage, évidemment un peu verrouillé et un peu long, ce qui a fini par avoir un peu de contact avec Max, mais je pense que c'est aussi juste. Je pense que ça fait partie de la course. En fin de compte, il n'y a eu aucun dommage majeur pour nous deux. Et oui, ça m'a rappelé un peu la passe que j'ai faite sur Checo ici en 2019, où je suis passé très près du mur intérieur, qui était assez serré, mais je l'ai fait coller. Donc plutôt content.

Q : (Matt Coch – Speedcafe.com) Un à George sur un sujet légèrement différent. George, avec le GPDA, Pierre, est proche d'une suspension d'une course avec points de pénalité. Il vient d'être convoqué pour avoir conduit inutilement lentement, il pourrait donc potentiellement en prendre un aujourd'hui. Quelle est la position du GPDA à ce sujet ? Et y a-t-il eu des discussions avec la FIA sur ce système, notant que le système de points n'a pas changé depuis son introduction en 2014 ?

GR: Des conversations ont certainement eu lieu et je pense que la FIA va certainement revoir le système de points cette année. Je pense que si un pilote devait recevoir une interdiction de course, ce devait être pour quelque chose de sacrément sérieux. Et je ne mets certainement pas Pierre dans la catégorie des conducteurs dangereux ou téméraires. Et un certain nombre de ses points de pénalité ont été dus à une conduite non dangereuse en tant que telle, et je ne sais pas ce qu'il a fait pour conduire inutilement lentement ou tout ce que vous venez de mentionner, mais, oui, ce serait dommage de le voir prendre une interdiction de course. Et même s'il devait obtenir ces 12 points, je pense que nous devons reconsidérer cela.

Q : (Matt Kew – Autosport) Question aux deux pilotes Mercedes, je sais que nous avons encore la course demain. Mais après les performances des derniers week-ends, est-ce que cela semble encore plus vrai maintenant qu'il s'agit d'un écart avec les équipes de tête qu'il est possible de combler en un seul hiver ?

LH: Certainement, je pense que cela nous a donné… nous faisons un pas en avant. Nous savons qu'il y a de réels changements que nous pouvons apporter à la voiture pour nous remettre dans une meilleure position de combat pour la saison prochaine. Je ne comprends pas tout à fait… comme si nous avions définitivement fait un pas en avant, mais c'est presque comme si les deux autres équipes avaient reculé. Je ne sais pas si c'est vrai ou non, mais c'est définitivement ce que je ressens. Mais oui, je pense que nous savons définitivement où nous allons et ce que nous devons faire pour nous mettre en position de combat pour l'année prochaine. Nous serons donc super, super concentrés. Tous ceux que je connais sont déjà prêts à se présenter cet hiver et à faire l'effort.

GR: Je pense que l'usine va pomper sur tous les cylindres tout au long de l'hiver et tout le monde va être très motivé pour revenir. Ce résultat est un tel stimulant pour le moral de tout le monde, et ce dont nous avions vraiment besoin pour continuer à pousser. Et oui, je pense que si nous pouvons atteindre nos objectifs, les objectifs que nous avons fixés sont absolument les bons. Et nous devons juste continuer sur cette voie et voir ce que nous pouvons réaliser l'année prochaine.

Q : Carlos, puis-je vous lancer ceci ? Pensez-vous que Mercedes a fait un pas en avant ? Ou pensez-vous Red Bull et Ferrari ont pris du recul ? 

CS: Je suis à peu près certain que nous n'avons pas reculé. Je pense qu'ils ont tout simplement fait un meilleur travail en améliorant la voiture et en mettant la force d'appui sur la voiture. Je n'ai pas l'impression qu'ils aient beaucoup d'écart à combler cet hiver, car j'ai l'impression qu'aujourd'hui ils ont été les plus rapides. Donc si quoi que ce soit, c'est nous et Red Bull qui doivent être conscients que, si nous voulons être rapides l'année prochaine en course, nous devons mettre de l'appui dans la voiture et continuer à progresser. Parce que nous l'avons déjà vu : le taux de développement chez Merc est sans égal. Je pense qu'ils ont montré toutes ces saisons passées que même s'ils sont en tête, ou qu'ils sont en retrait, en début de saison, c'est toujours l'équipe qui s'est le plus développée. Et cela montre que nous devons passer un bon hiver. Et pas seulement cela, nous devrons bien nous développer au cours de la saison de l'année prochaine.

Q: (Patricia Tarquini - Motorlat.com) Question à Carlos, qu'est-ce que challenges tu t'attends pour demain? 

CS: Eh bien, le challEngage de passer Lando, qui aujourd'hui a été particulièrement agressif avec moi - je ne sais pas qui il a défendu pour sa vie et j'ai dû le faire coller. Mais j'espère pouvoir le dépasser rapidement au-dessus de la ligne et rejoindre ensuite la bataille au front. Ça va être, je pense, excitant comme ça l'était aujourd'hui. L'ordre des voitures demain est probablement déjà plus défini que l'ordre que nous avions aujourd'hui. Donc, ce sera plus une course stratégique. Nous aurons les deux Mercs, les deux Red Bulls et les deux Ferrari - à moins que quelque chose de fou ne se produise au premier tour. Et je pense que c'est le rythme de course des voitures. Peut-être que Max pourra retrouver un bon rythme demain, après avoir lutté aujourd'hui avec un Medium. Ensuite, nous devons voir, en équipe, avec Charles, comment nous pouvons au moins nous rapprocher des Mercs, pour perdre le moins de points possible demain, ce qui est l'objectif.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.