PILOTES : 1. Charles Leclerc (Ferrari), 2. Sergio Pérez (Red Bull course) & 3. Lewis Hamilton (Mercedes)

PARC FERME ENTREVUES (Dirigé par Naomi Schiff) 

Q : Félicitations, Charles, tour incroyable là-bas devant cette foule incroyable ici à Singapour. Pour tout le monde ici et pour tout le monde à la maison, guidez-nous à travers ce tour.

Charles LeclercJe n'ai pas entendu la fin. Mais oui, définitivement une foule incroyable. Et c'est formidable de voir autant de monde assister à l'événement. Cela a été une qualification très, très délicate - Q1, Q2 avec les intermédiaires, puis en Q3, nous ne savions pas vraiment quoi faire. Nous avons opté pour le soft à la toute dernière minute. Et ça a payé. Je veux dire, c'était vraiment, vraiment délicat. J'ai fait une erreur dans mon dernier tour, alors j'ai pensé que nous n'aurions pas pole, mais c'était juste un arrêt. Alors vraiment, vraiment heureux.

Q : C'était achallEnging début de week-end pour vous ce week-end. Quelles sont les pensées positives pour demain avec les données que vous avez collectées jusqu'à présent ?

CL: Oui, je suis très content du résultat d'aujourd'hui, surtout compte tenu du vendredi que nous avons eu. Nous avons eu un nombre de tours très limité hier, pour certains problèmes, mais nous avons bien récupéré. Nous n'avons pas beaucoup de données pour la course. Mais, oui, si nous faisons l'exécution parfaite, je suis sûr que nous pouvons gagner.

Q : OK, la première question que je vous ai posée était de nous expliquer ce tour pour tout le monde ici et pour tout le monde à la maison.

CL: C'était vraiment, vraiment spécial. Je veux dire, toutes les qualifications sur les pistes de rue sont super à la limite. Et encore plus quand c'est humide comme ça, il y a des parties de piste qui sont mouillées, donc on perd l'arrière. Mais dans l'ensemble, j'ai réussi à faire un tour assez propre. Et cela a bien fonctionné.

Q : Merci beaucoup. Toutes nos félicitations. Checo, votre premier départ au premier rang ici à Singapour. Qu'attendez-vous le plus demain ?

Sergio Pérez: Pour ce début. Je pense qu'il y a une bonne opportunité demain dès le départ d'attaquer Charles et de viser la victoire. C'est assez décevant de manquer pole par deux centièmes. Mais en fin de compte, c'est un excellent résultat d'équipe. Mon équipe a fait un travail fantastique – les bons appels là-bas et oui, plutôt heureux et un travail solide.

Q : Des conditions en constante évolution et comme vous l'avez mentionné, les marges étaient si serrées. Que pensez-vous que vous avez sur eux pour les atteindre demain?

SP: Ouais, je veux dire, c'était tellement difficile d'apprendre les conditions aujourd'hui, et demain, encore une fois, il peut être mouillé à tout moment. Il sera donc très important et crucial de ne pas faire d'erreur et de simplement progresser dans la course. Ce sera essentiel pour nous.

Q : Félicitations, Lewis, vous nous avez tenus en haleine lors de cette session. Il y a eu un moment où nous avons pensé que vous pourriez avoir pole position, mais ce ne devait pas être aujourd'hui. Expliquez-nous à quoi ressemble ce morceau pour vous et à quel point il est spécial. 

Lewis HamiltonEh bien, tout d'abord, salut tout le monde à Singapour. Je poussais si fort, c'était si, si près. J'essayais si fort. Ces gars-là sont toujours aussi rapides. Mais j'ai vraiment pensé que peut-être juste avec un tour parfait, c'était vraiment difficile d'obtenir ça, nous pourrions nous battre pour la première place. Mais je n'avais tout simplement pas le grip dans le dernier tour. Mais néanmoins, je suis reconnaissant d'être sur une deuxième ligne et je suis reconnaissant à l'équipe de continuer à pousser et vous savez, nous gardons la tête baissée et j'espère que demain sera une meilleure journée.

Q : Mais pour que les marges aient été aussi proches qu'elles l'étaient et que vous nous ayez gardés sur vos gardes, cela doit être un signe des progrès que votre équipe a réalisés.

LH: Oui, nous ne savions pas à quel point nous serions proches ce week-end. Nous savions que la voiture serait plus solide qu'elle ne l'était en Monza. Mais nous ne savions pas à quel point ce serait proche, mais oui, perdre à ce point, oui, ça va. Nous nous levons juste et combattons à nouveau demain.

CONFÉRENCE DE PRESSE 

Q : Prendre le 18 pole de sa carrière et son neuvième de cette campagne 2022 notre polegardien Charles Leclerc. Charles, c'est aussi votre deuxième consécutive pole position ici à Singapour. Alors lequel était le plus dur ? 2019 ou celui que vous venez de faire ?

CL: Non, celui-là, pour les conditions, surtout, évidemment, Q1 et Q2 avec les intermédiaires et nous avons été très rapides. Et puis tu recommences un peu tout à zéro en Q3 quand tu pars enfin en slicks. Mais c'était très, très délicat là-bas. Alors oui, celui-ci était plus difficile.

Q : Parlez-nous un peu plus des conditions de piste, car ce n'était pas constant tout au long du tour, n'est-ce pas ?

CL: Non, ce n'était pas le cas. Il y a eu le dernier secteur qui était assez délicat, car il y avait pas mal de parties humides. De plus, le virage 13 était assez délicat. Ce n'était donc pas pareil partout. Il a donc fallu s'adapter et suivre les améliorations de la piste. Mais oui, mon… Pas mon dernier tour, mais celui juste avant était vraiment bon et c'était le tour pour pole. Et mon dernier tour, malheureusement j'ai fait une erreur. Cela n'aurait rien changé. Mais peut-être que si Max avait terminé le tour, nous aurions probablement perdu pole pour cette erreur. Mais dans l'ensemble, ça a été un samedi positif.

Q : Et dans quelle mesure étiez-vous convaincu que les pneus secs étaient la voie à suivre en Q3, car il semblait qu'il y avait eu un changement de dernière minute dans le garage pour vous ? 

CL: Ouais, on en discutait et puis au tout dernier moment j'ai vu que tout le monde sortait avec des softs, alors j'ai eu un doute et je suis revenu à mon choix initial, qui était de commencer par le soft.

Q : Maintenant, l'entraînement n'a pas été le plus facile pour vous. Avez-vous l'impression d'aborder la course un peu sans préparation ? Donnez-nous simplement votre avis sur le Grand Prix de 61 tours ? 

CL: Dans l'ensemble, je pense que les sensations avec la voiture ont été excellentes tout au long du week-end. Alors oui, il nous manque un peu de données pour la course de demain mais cela ne me concerne pas trop. Nous devons juste essayer de tout faire parfaitement. Et je suis sûr que le résultat sera là.

Q : Bonne chance avec ça. Checo, je viens à vous maintenant. Félicitations pour votre premier départ au premier rang ici à Singapour. Tu étais si près de pole. Pouvez-vous imaginer où vous avez perdu face à Charles ?

SP: Ouais, je pense qu'une fois... dans un si long tour une fois que tu es à deux centièmes de pole, vous avez certainement perdu dans quelques zones, mais les conditions étaient super difficiles aujourd'hui. Oui, j'ai eu un gros moment dans le virage 13. Nous avons beaucoup lutté avec la maniabilité et j'ai eu un énorme moment au freinage, ce que je suis content de terminer le tour car j'ai perdu pas mal de temps au tour. Mais en même temps, j'aurais pu perdre plus. Alors oui, c'est un peu décevant d'être si près de pole. Mais d'un autre côté, c'est un bon résultat et je pense que nous sommes en bonne position pour nous battre à partir de là.

Q: Eh bien, donnez-nous votre avis sur la course de demain car, comme Charles, vous avez eu une séance d'essais compromise? 

SP: Ouais, eh bien, en gros, nous devenons aveugles demain. Nous n'avons pas beaucoup d'informations sur le long terme. Alors oui, ce sera intéressant. Je pense que c'est un endroit où le degré semble être très élevé et évidemment les conditions - nous nous attendons à un peu de pluie juste avant la course, donc il y a encore beaucoup d'inconnues. Mais oui, nous n'avons certainement pas beaucoup d'informations, nous le saurons donc demain.

Maintenant Checo, vous n'avez pas eu la course la plus facile récemment. À quel point ça fait du bien d'être à nouveau dans le bon rythme ?

SP: Ouais, certainement c'est bien d'être de retour sur le rythme. Ça a été un peu difficile, les dernières courses. Donc je suis content. Surtout après la journée que nous avons eue hier, où cela ressemblait à un autre mauvais départ sans aucune information, nous avons donc eu un très mauvais vendredi. Alors oui, je suis content que nous soyons de retour à notre place.

Q : Lewis, bienvenue, c'est la première fois que nous vous voyons ici après les qualifications cette année. Comment réfléchissez-vous à ce qui vient de se passer là-bas?

LH: C'est le plus élevé que j'ai qualifié ? je n'avais pas compris ! Oh, c'était incroyablement proche. Et une session vraiment excitante en général. La voiture se sentait beaucoup mieux aujourd'hui. Nous avons fait beaucoup de bon travail pendant la nuit, de retour à l'usine, mais aussi ici et une séance de qualification vraiment propre. Et évidemment, concourir constamment pour la première ligne. Donc, je pense qu'à la fin, c'était si difficile d'obtenir ce tour parfait. Et j'espérais une sorte de tour comme 2018 mais la voiture ne veut certainement pas rouler comme celle-là, alors vous savez, j'ai tout donné. Et être si proche entre un top trois, je pense que c'est quand même super. Alors, espérons que nous pourrons faire quelque chose dans la course de demain. C'est très difficile de doubler ici, mais peut-être pouvons-nous avoir une meilleure stratégie que ces gars-là.

Q : Lewis, vous dites que vous avez fait beaucoup de travail pendant la nuit avant les qualifications. À quel point étiez-vous confiant en entrant dans la session ?

LH: Eh bien, tout le monde a eu une session humide en P3, donc je ne pouvais pas dire que j'avais confiance. Après P2, il semblait que nous étions une demi-seconde derrière ces gars. Et la voiture ne se sentait pas bien en P3, un gros écart avec ces gars-là et tout d'un coup, dans ces conditions humides, nous avions raison avec eux. C'était donc un peu une surprise. Et à ce moment-là, je me suis dit 'ok, c'est parti'. Peut-être que c'est notre moment, peut-être que nous avons enfin une chance de nous battre pour le premier rang, de nous battre pour pole. Donc, je donnais tout, mais je pense que pour nous tous, ce sont juste des conditions très difficiles. Pour eux, c'était le tour 13 ; pour moi, c'était le virage 16, c'était un peu difficile, j'ai perdu un peu de temps là-bas, mais je dois quand même être reconnaissant d'être au premier rang (sic). Et oui, nous verrons ce que nous pouvons faire à partir d'ici.

Q: Lewis, après la saison que vous avez eue, qu'est-ce que ça fait d'avoir une voiture pour laquelle vous pouvez concourir pole poste avec ?

LH: C'est incroyablement gratifiant, je pense, pour tout le monde dans l'équipe. Nous avons vraiment commencé avec une poignée de cartes difficiles que nous avons créées pour nous-mêmes et que nous avons rebattues, et beaucoup, beaucoup de travail. Tout le monde reste vraiment positif, ou aussi positif que possible et tout le monde est incroyablement diligent et n'abandonne jamais. Donc, ça a été une année inspirante pour moi, être témoin de ce que fait mon équipe et en faire partie et oui, je veux tellement… naturellement la volonté et le désir d'obtenir un bon résultat pour eux, de les rembourser pour tous leurs le grand travail en fait partie. De plus, mes fans ont été les plus incroyables cette année, sur et hors piste. Et nous n'aurions pas pu survivre à l'année sans eux. Donc, je le veux aussi pour eux. Mais je pense que nous avons une bonne participation ici ce week-end. Et j'espère que demain nous pourrons leur offrir un bon spectacle.

QUESTIONS DU SOL

Q: (Frédéric Ferret – L'Equipe) Question à vous trois : La dernière fois que nous avons couru à Singapour, le vainqueur l'a emporté grâce à l'undercut. Pensez-vous que l'undercut fonctionnera demain ? Comme la dernière fois ?

CL: Eh bien, la stratégie va être très importante. Je pense que nous sommes dans une situation un peu différente par rapport à 2019 avec la stratégie, mais cela devrait la rendre plus excitante - mais l'undercut sera certainement une chose demain.

Q: Checo?

SP: Ouais, je pense que le deg sera élevé, donc il y aura un point dès qu'il y aura une fenêtre, je crois que les gens vont commencer à piquer.

Q : Lewis, n'importe quoi de votre part à ce sujet. Saper?

LH: Même.

Q : (Ben Hunt – Le Soleil) Question. Lewis. Comprenez que vous devez aller voir les stewards. Je pense que cela peut être lié - vous pourrez peut-être le confirmer - si cela a à voir avec votre goujon de nez. J'ai remarqué que vous aviez votre piercing. Pourriez-vous nous dire : avez-vous oublié ? Est-ce exprès ? Faites-vous un point? J'aimerais aussi enchaîner : Charles, j'ai remarqué que tu portes une bague. Soit tu t'es marié, soit tu as juste mis ça avant de venir ici ?

LH: Est-ce que tu t'es marié?

CL: Je pense que quand tu te maries c'est à gauche ?

Q : Eh bien, normalement oui… vous êtes autorisé à le porter si vous êtes marié.

CL: Non, non, rien à voir avec ça.

Q : seriez-vous en infraction si vous le portiez dans la voiture ?

CL: Non, non, je ne l'étais pas. Je les enlève toujours et les remets une fois que c'est fait.

Q: Lewis?

LH: Je n'essayais pas de faire une déclaration. Non. Fondamentalement, nous avions ceci… évidemment, j'ai eu ceci… mes bijoux et mon piercing au nez depuis des années. Et évidemment, nous avons eu toute cette agitation au début de l'année. À l'époque, c'était comme soudé. Donc ça ne s'est pas perdu. Ils m'ont donné à l'époque, pour de nombreuses courses, ils m'ont donné, non pas un usage thérapeutique, mais comme une dispense, jusqu'à ce que je trouve une solution. Et puis je suis allé le faire retirer et j'ai essayé de trouver une solution, de l'insérer et de l'éteindre. Il s'est infecté à cause de cela. Et je continuais juste avec cette infection. Et j'avais une ampoule de sang et j'en parlais. Donc j'ai juste eu une sacrée plaie au nez. Ensuite, je suis retourné et j'ai vu le… c'est tout ce que je leur ai dit avant les qualifications. Et puis je suis retourné et j'ai dû faire réparer le… dégoûtant, mais l'ampoule de sang parce qu'il y avait comme du pus et du sang et tout. Et puis mettez ça et les deux dernières semaines, ça a commencé à guérir et ils m'ont demandé de le garder. C'est fou que nous devions évidemment parler de quelque chose d'aussi petit. Je sors tout le reste. Et oui, à ce stade, je ne me soucie pas vraiment d'être honnête.

Q : (Alex Kalinauckas - Autosport) Quelques questions à Charles, s'il vous plaît : tout d'abord, le tour qui vous a pole position, pourquoi était-ce si bon? Comment vous êtes-vous senti sur ce tour en particulier ? Et aussi, vous avez mentionné une erreur dans votre dernier tour. Qu'est-ce que c'était? Que s'est-il passé là-bas ?

CL: Ouais, je pense que l'avant-dernier tour - c'est comme ça que tu l'appelles ? Ouais - c'était bien, surtout pour les conditions de piste à ce moment-là. Il s'agissait de se préparer pour ce dernier tour. Malheureusement, dans le dernier tour, je me suis bloqué… J'ai fait une première erreur au virage 13, ce qui m'a coûté pas mal de temps, au virage 16, je suis parti tout droit. Et c'était tout, en gros. Mais oui, à part ça, je pense que nous avons été très compétitifs pendant toute la séance de qualification, ce qui est formidable à voir, surtout dans des conditions comme celles-ci. Et encore une fois, la voiture se sent bien donc ça a été une séance de qualification positive. Juste une honte. Je n'ai pas pu tout assembler dans le dernier tour.

Q: (Rebecca Clancy - The Times) Lewis, je voulais juste avoir votre réaction s'il vous plaît aux allégations qui ont émergé au cours du week-end qui Red Bull a potentiellement dépassé le plafond budgétaire l'année dernière, et qu'il y a une chance - même assez mince - que la saison 2021 ne soit pas encore terminée ou que le gagnant change ou… juste votre point de vue à ce sujet, s'il vous plaît.

LH: Je n'y prête pas vraiment attention, pour être honnête. Ce ne sont que des chuchotements pour le moment, je n'en sais pas assez pour pouvoir faire un commentaire sensé. Je ne pense à rien de particulier. Je suis fier de mon équipe pour la diligence qu'ils ont fait pour respecter les règles. Et honnêtement, j'ai pleinement confiance en Mohammed dans la façon dont il s'est conduit jusqu'à présent et en termes de rigueur et de clarté avec les règles. Les règles sont des règles et pour ce genre de choses, qui peuvent conduire à de réelles altérations en termes de performances de la voiture, ce genre de choses, nous devons absolument le prendre au sérieux. Mais comme je l'ai dit, je ne sais pas si c'est vrai ou pas donc on verra.

Q : (Niharika Ghorpade – Sportskeeda) Lewis, vous étiez l'un des rares pilotes à pouvoir faire fonctionner les pneus dans la fenêtre de température beaucoup plus rapidement que les autres. Quelle était la différence ? Ce n'est pas le point fort de votre équipe cette année. Et aussi, George semblait avoir un week-end différent à Singapour. Y a-t-il une raison particulière derrière cela?

LH: Je ne peux pas parler pour George. Je ne sais pas ce qui s'est passé avec lui pendant la séance mais encore une fois, je ne sais pas pourquoi, la voiture était en train de travailler. Vous arrivez un week-end et ça ne marche pas, vous ne savez pas pourquoi et puis les autres week-ends ça marche et puis une session ça marche et ça dépend juste de l'humeur de la voiture, je suppose. Mais aujourd'hui, c'était bien que nous soyons capables d'obtenir de la température dans les pneus et cela nous a permis d'avoir la confiance nécessaire pour attaquer et nous battre avec ces gars. Donc c'était vraiment délicat, cependant. Ce n'était certainement pas facile de suivre leur rythme. Ils sont toujours si rapides, ces gars-là.

Q : (Laurie Vermeersch - F1only.fr) Charles, la dernière fois que nous étions ici, vous aviez des chances de gagner la course, puis la stratégie de l'équipe n'était pas en votre faveur, disons, et vous avez raté l'occasion. Nous nous souvenons tous que vous n'étiez évidemment pas satisfait de cette stratégie et que c'était frustrant pour vous. Avez-vous toujours cette course en tête ? Et cela vous donne-t-il - disons - une motivation supplémentaire pour demain, pour gagner demain ?

CL: Eh bien, évidemment j'étais frustré ce jour-là, je m'en souviens très, très bien. Avec le recul, c'était probablement le bon choix pour l'équipe car cela nous a aidés à faire un une-deux qui n'aurait probablement pas été possible sans cela. Cela dit, si cela se reproduit demain, je serai probablement aussi frustré qu'en 2019 parce que je suis ici pour gagner et la seule chose que je veux faire est de gagner demain, donc je ferai de mon mieux et voyons ce que nous ferons. fais.

Q : (Adrian Rodriguez Huber – Agencia EFE) Checo vous a manqué pole de très peu mais vous êtes également très proche de célébrer demain peut-être une autre victoire. Je sais si tu es fou, si tu es heureux. Quelles sont vos pensées à ce sujet ?

SP: Ce n'est jamais agréable d'être si près de pole parce que ça te ramène toujours à ton tour et surtout dans un tour aussi long, tu sais que tu aurais pu faire mieux ici ou là. Mais je suppose que c'est pareil pour tout le monde. Avec ces conditions difficiles, je pense que nous avons tous déployé des efforts considérables pour enchaîner les tours et, oui, à la fin de la journée, Charles a fait un meilleur travail que nous aujourd'hui et son équipe, et je pense qu'en commençant P2, nous avons encore peut se battre pour la course.

Q : (Filippo Rocchi – NewsF1.it) Charles, vous êtes de retour pole ici après trois ans, mais les conditions ressemblent plus à celles que nous avons vues dans Monaco cette année. Alors êtes-vous un peu inquiet de la possibilité de pluie demain pour la course ?

CL: Non, je ne suis pas. Je pense que nos performances ont été très, très fortes. Aussi sous la pluie, en FP3 et en Q1, Q2. Donc je pense qu'en termes de performance, nous sommes bons. Comme je le disais, avant d'arriver à ce week-end, notre objectif pour la dernière partie de la course est d'améliorer l'exécution du dimanche, nous mettrons donc tous nos efforts pour avoir un dimanche propre de deux heures et si nous le faisons, je suis à peu près sûr que la performance sera au rendez-vous.

Q : (Fred Ferret – L'Equipe) Charles, est-ce important pour vous de reporter d'une semaine de plus l'éventuel sacre de Max ?

CL: Pas vraiment. Pas vraiment. Il est important pour moi de gagner autant de courses que possible jusqu'à la fin de la saison, puis, oui, encore une fois, de manière réaliste, je pense que c'est une question de temps avant que Max ne décroche son titre. Alors oui, on va juste se concentrer sur nous-mêmes, essayer d'utiliser au mieux ces dernières courses, maximiser notre package. C'est important pour moi. Le reste est… Je m'en fous.

Q : (Phil Duncan – PA) Un autre pour Lewis. Juste pour revenir à l'anneau de nez si je peux. Les stewards ont-ils accepté la raison que vous avez donnée ? Pensez-vous que c'est la fin de l'affaire? Ou pensez-vous que vous pourriez recevoir une amende pour le porter? C'est dans les règles.

LH: Je ne sais vraiment pas. Je ne sais vraiment pas, mec. Et j'ai une lettre de mon médecin. J'ai fait de mon mieux et je disais juste à Charles, vous savez, nous avons le… L'une des excuses qu'on m'a données il y a longtemps concernait la chaleur et si vous êtes dans un feu et que c'est du métal qui conduit chaleur, mais notre combinaison est couverte de... Vous savez, nous avons... Nos ceintures, notre fermeture éclair est en métal, notre boucle autour, notre casque est en métal, nous avons les fils que nous avons [ils] ont du métal là-dedans . Donc je ne sais pas, c'est un peu idiot. Avec un peu de chance, cependant, ils seront raisonnables et, vous savez, et les stewards devraient être là pour assurer notre sécurité, mais ce n'est pas une question de sécurité.

Q : (Alex Kalinauckas – Autosport) Lewis, à peu près votre dernier tour en Q3. Je pense que vous venez de définir un secteur le plus rapide dans le secteur intermédiaire, puis évidemment, vous vous êtes retrouvé troisième dans les résultats finaux. Y a-t-il eu une glissade ou une erreur particulière ou les pneus ont abandonné. Comment ce tour s'est-il terminé pour vous ?

LH: Merci. Au virage 16, j'ai eu un petit moment de survirage, je suis allé un peu large au 16. Ensuite, le reste de leur secteur n'était tout simplement pas génial. Donc, un peu de temps a certainement été perdu là-bas, ce qui est évidemment frustrant.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.