Jul.23 - Fernando Alonso dit qu'il est clair qu'Aston Martin doit s'améliorer dans les développements de voitures en cours de saison.

L'Espagnol a presque à lui seul propulsé l'équipe considérablement améliorée à la troisième place du championnat des constructeurs.

Il a près de 100 points d'avance sur le fils du propriétaire de l'équipe Lance Stroll, ce qui signifie que si son coéquipier avait été aussi compétitif, Aston Martin ne serait qu'à la traîne Red Bull.

Stroll nie être devenu un ballast pour l'équipe basée à Silverstone.

"Tout d'abord, je n'ai pas pu faire d'essais de pré-saison à cause de mon poignet cassé", a déclaré le Canadien à la RTBF lors de la Hungaroring. "J'ai aussi eu beaucoup de malchance.

"J'étais quatrième à Djeddah avant d'avoir un problème. A Miami, nous avons eu des problèmes en qualifications, pareil à Monaco. Nous n'avons pas eu de chance avec la stratégie en Canada et Silverstone.

"Il est difficile de juger ces choses en termes de points", Stroll insisté.

"Alonso est un peu plus rapide en ce moment", a admis le joueur de 24 ans. "Je dois m'améliorer sur certains points pour essayer d'être plus fort en deuxième partie de saison."

Cependant, Alonso croit Aston Martin ont également des améliorations à faire, la voiture 2023 étant entrée dans une crise qui, selon le joueur de 41 ans, pourrait être liée au changement de composé Pirelli à Silverstone.

"Mais nous devons nous améliorer. Nous n'avons pas apporté trop d'améliorations tout au long du championnat", a admis l'Espagnol.

"Maintenant que toutes les équipes publient des nouveautés, il est facile de revenir en arrière et de voir tous les documents et vous pouvez voir quelles équipes ont le moins apporté. Nous sommes parmi les moins nombreux et nous devons grandir en équipe, pas seulement sur la piste, mais aussi à l'usine et au rythme des développements."

Alonso, cependant, ne s'inquiète pas trop de la crise de mi-saison d'Aston Martin.

"Cela ne me dérange pas du tout parce que cette année, tout ce qui se passe est un cadeau", a-t-il déclaré. "Il y a des années, je rêvais de monter sur le podium et nous avons eu six podiums en dix courses et je suis troisième du championnat du monde.

"Nous pensons aussi à 2024 depuis plusieurs mois maintenant. Je me souviens dans Barcelone tout le monde m'a demandé pourquoi je n'avais pas attaqué Stroll mais je m'en foutais.

"Parce que cette année je sais déjà que je vais finir troisième, quatrième ou cinquième. Donc je m'en fous. C'est plus important de bien commencer 2024. Donc si les pneus ont changé cette année c'est bien parce que c'est bien d'essayer de mieux les connaître pour l'année prochaine."

"S'ils ont été mauvais pour nous et bons pour les autres équipes, nous devons comprendre ce qu'ils font pour avoir cet avantage pour nous aussi", a déclaré Alonso.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.