21 avril - Pour la troisième fois en autant de semaines, Bruno Famin a une fois de plus rejeté les rumeurs persistantes selon lesquelles l'équipe de Formule 1 d'Alpine serait sur le marché.

Après quelques saisons de chaos au niveau de la gestion et de l'actionnariat, l'équipe d'usine de Renault a émergé avec sans doute la voiture la plus lente de toutes pour la saison 2024.

Esteban Ocon a obtenu un nouveau plancher sur son Alpine en Chine et a déclaré à Canal Plus qu'il voyait des signes d'espoir.

"Ce sont des améliorations minimes mais non négligeables", a déclaré le Français. "Il faut y voir de la satisfaction : travailler dur et cela porte ses fruits."

Cependant, Ocon a prévenu qu'il restait "un grand écart". "Il reste encore trois dixièmes à la 12e place, ce qui est beaucoup", a-t-il déclaré. "Il ne faut pas s'emballer, mais nous ne sommes pas loin des points."

Pour le grand journaliste français de F1 Julien Biliotte, écrivant pour le magazine emblématique Auto Hebdo, la situation reste embarrassante.

Il a déclaré que la France avait une histoire brillante et réussie dans le sport automobile, "et maintenant nous sommes une blague".

"Ils (Alpine) veulent rivaliser avec les meilleurs, mais ne sont pas prêts à investir suffisamment. Alpine n'atteint même pas la limite budgétaire tandis que les autres trouvent des failles pour dépenser encore plus.

"Alpine veut goûter du champagne, mais ils ne sont pas prêts à acheter une très bonne bouteille."

Biliotte pointe Famin du doigt.

"Il est le chef d'équipe en Formule 1, mais également responsable des projets d'endurance et vice-président d'Alpine", a-t-il déclaré. "D'autres chefs d'équipe se concentrent entièrement sur la Formule 1."

Un autre journaliste respecté, Louis Dekker de la chaîne néerlandaise NOS, a ajouté : "Le fait que l'équipe opère à la fois en France et en Angleterre est difficile, mais les investisseurs y ont également contribué.

"Ils ont investi plus dans les aventures financières que dans la stratégie de course et le sport automobile."

Mais pour l’instant du moins, Alpine ne semble pas chercher à vendre.

"Il est très clair que l'équipe n'est pas à vendre", a déclaré Famin à L'Equipe.

"Nous avons un vrai projet de marque qui est de développer Alpine à l'international, et pour cela nous avons le soutien de la haute direction du groupe.

"Le projet Alpine et l'équipe de F1 restent. Nous sommes bien conscients des enjeux et des exigences."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Un fan de F1 commente sur "Un journaliste français critique la famille d'Alpine pour ses déficits budgétaires »

  1. Shroppyfly

    Je le répète, et n'hésitez pas à me contacter si vous en doutez, Apline n'est pas une marque, c'est une gamme de modèles d'une seule voiture qui se vend en quantités infimes, et ils pensent qu'il existe des marques meilleures qu'Audi, Merc et Ferrari mdr

    Inutile, ils ne feraient que s'endommager davantage en le qualifiant de Renault, c'est un projet raté, pour une raison quelconque

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.