Kimi Raikkonen a déposé une plainte à la police à Montréal, alléguant qu'une femme de la localité le harcelait et le faisait chanter.

Selon le journal La Presse, la dame de son 20 affirme avoir travaillé au barreau montréalais Velvet Speakeasy au 2016 lorsque le Ferrari le chauffeur l'a tâtée.

"Il a appris, a glissé sa main dans ma robe et a attrapé ma poitrine", affirme-t-elle.

"Un de ses amis a glissé sa main dans ma culotte et a touché mes organes génitaux", a-t-elle ajouté.

Elle n'a pas porté plainte.

Mais il y a quelques semaines, les avocats de la victime présumée ont écrit à l'équipe juridique représentant Raikkonen à Canada.

"Notre client nie tout et considère que ce que la femme a fait est illégal", a déclaré un avocat représentant Raikkonen à Montréal.

Et l'avocat de la femme a déclaré: "Face à de telles allégations, nous sommes évidemment choqués et perturbés par le fait que ce soit la réponse."

En ce qui concerne les demandes d'indemnisation demandées par la femme, son avocat a déclaré que c'était "un peu plus gracieux" que cela.

"Ce que nous recherchions, c'était une occasion de nous asseoir et de comprendre ce qui est arrivé à mon client."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.