Feb.21 - Dr Helmut Marko dit qu'il espère une résolution rapide Red BullLa crise de gestion actuelle entourant Christian Horner, patron de longue date de l'équipe de F1.

Il est désormais confirmé que Horner, alors que toute sa carrière ne tient qu'à un fil à cause des accusations d'une membre féminine du staff, s'est effectivement rendu à Bahreïn pour les tests de pré-saison qui débutent mercredi.

Il devrait assister à la conférence de presse des chefs d'équipe jeudi, pendant la pause déjeuner, dont le résultat sera Red BullL'enquête indépendante n'est peut-être pas attendue avant le premier grand prix de la saison le mois prochain.

Marko, qui a été impliqué dans une lutte de pouvoir avec Horner, minimise jusqu'à présent l'impact de la saga.

"Heureusement, la voiture est déjà construite et nous sommes prêts", a-t-il déclaré au journal Osterreich.

Et il dit aussi maintenant au Red BullLa chaîne de télévision Servus TV : "Comme vous le savez, il s'agit d'une enquête interne. Plus tôt les résultats seront disponibles, mieux ce sera, car évidemment, des rumeurs et d'autres histoires vont forcément surgir en raison de la longue durée.

"Mais Red Bull a très bien réagi à cette situation. La longue durée n'est pas de leur faute : ils essaient de mener un processus équitable et d'agir en conséquence."

Le camp qui entoure le camp est également impliqué dans la lutte pour le pouvoir. Max Verstappen - en particulier son père Jos. Mais le triple champion du monde Max l'année dernière a pris la défense de Marko, alors que l'homme de 80 ans pourrait perdre son rôle en F1.

Marko est désormais inscrit pour trois années supplémentaires. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il soutient toujours le célèbre Autrichien, Verstappen a répondu à motorsport-magazin.com : "Parce qu'il est important pour l'équipe."

Horner semble avoir du mal à obtenir le même type de soutien de la part de Verstappen – l'épouse de Horner, Geri, ayant même brièvement « abandonné » Max sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Red BullFord, partenaire moteur de 2026, a également rejoint la Formule 1 et la FIA pour faire une déclaration publique sur la saga Horner, La Gazzetta dello Sport insistant sur le fait que "selon des sources, Ford a la possibilité de quitter Red Bull s'il le souhaite".

celle de Jos Verstappen L'ancien manager Frans Verschuur n'est cependant pas aussi sûr que d'autres que Horner perdra presque certainement son emploi à cause de cette affaire.

"Tant que la FIA n'interfère pas et que ce n'est pas mauvais pour le sport, c'est une affaire interne à Red Bull", a-t-il déclaré au podcast F1 Aan Tafel. "Si la FIA ne pense pas qu'il devrait être suspendu, je ne pense pas que ce soit si grave."

Il semble que tout le caractère public du scandale ait été déclenché par les reportages de De Telegraaf, un journal néerlandais traditionnellement très proche du camp de Verstappen.

"Bien sûr, De Telegraaf fantasme beaucoup", a déclaré Verschuur. "Je pense que ce qui pourrait être le cas, c'est qu'il y a eu une bataille entre la Thaïlande et l'Autriche depuis la mort de (Dietrich) Mateschitz.

"Le copropriétaire (thaïlandais) avec 51 pour cent tirera les ficelles un peu plus et est plutôt du côté de Horner, mais Marko est plutôt du côté autrichien", a-t-il ajouté. "C'est un peu une division : ils ne peuvent pas tous passer par la même porte.

"Mais tant qu'il (Horner) n'a tué personne. A-t-il déjà grondé quelqu'un et lui a envoyé un message ? Mais même si Horner doit partir, cela ne signifie rien pour Max. Tout le monde est finalement remplaçable."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Un fan de F1 commente sur "Marko demande une résolution rapide au milieu Red BullLa lutte interne de »

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.