René Arnoux Selon les règles F1 d’aujourd’hui, une "prison" aurait été attendue après l’une des batailles les plus épiques et légendaires de ce sport, l'une des plus épiques et légendaires du monde.

À Dijon en 1979, le pilote français a affronté plusieurs fois Gilles Villeneuve dans une bataille qui fait maintenant partie de Formule 1 folklore.

"Ce genre de course n'a plus sa place, évidemment", a déclaré Arnoux, maintenant 70, au Journal de Montréal.

"Aujourd'hui, ce ne serait pas possible. Tu serais mis en prison pour ce genre de comportement", a-t-il ri.

"Aujourd’hui, ils s’imposent à peine et font l’objet d’une enquête.

"Si vous regardez ce que nous avons fait, nous l'avons touché sept fois. La prison nous attendrait à la fin aujourd'hui."

Les commentaires d'Arnoux s'inscrivent dans un moment intense de recherche intense de la F1 moderne, avec des pénalités et des courses désinfectées foisonnant. Mercedes tout à fait dominant.

"F1 est devenu un championnat du monde composé de fabricants et non de pilotes", a-t-il déclaré.

"Je préfère regarder les courses de moto maintenant. C’est aujourd’hui l’activité de Mercedes et Ferrari.

"De mon temps, nous pouvions commencer à la huitième place et espérer toujours gagner. Ce n'est plus le cas", a ajouté Arnoux.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *