6 décembre - La Formule 1 se demande toujours s'il convient d'ajouter une fonctionnalité sensationnelle de « grille inversée » au format modifié du week-end de sprint en 2024.

Le sport a maintenant annoncé les six sites du Grand Prix où se dérouleront les courses de sprint l'année prochaine, y compris les nouveaux venus en sprint, Shanghai et Miami.

Le format s'est révélé controversé, mais F1, propriété de Liberty Media, a cité une étude de Nielsen montrant que les audiences télévisées des séances de qualification du vendredi en particulier ont augmenté de 140 pour cent par rapport aux événements pré-sprint.

Lors d'une récente réunion de la Commission F1, il a été convenu que le format devrait être modifié pour 2024, par exemple en séquençant les différentes sessions de manière plus logique.

Auto Motor und Sport affirme cependant que les modifications apportées à la manière dont les restrictions du parc fermé s'appliquent les week-ends de sprint doivent encore être acceptées par toutes les parties prenantes.

La Commission F1 examinera d'autres changements potentiels au format du sprint lors de sa prochaine réunion en janvier, une proposition de grille inversée n'étant pas encore exclue.

"Nous devons continuellement nous développer et nous adapter pour garantir que nous faisons ce qu'il y a de mieux pour le sport, et à ce titre, nous travaillons avec la FOM et les équipes pour définir l'orientation future du format sprint", a admis FIA président Mohammed Ben Sulayem.

Cependant, un problème avec le sprint sur grille inversée est que les pilotes peuvent être dissuadés de rechercher des performances optimales lors de la séance de qualification « sprint shootout ».

Pour résoudre ce problème, l'attribution de points aux postes les plus qualifiés est une solution proposée, rapporte le correspondant Tobias Gruner.

"Il y a encore des résistances à cela, notamment au sein des équipes", a-t-il déclaré, ajoutant que le dispositif "radical" de grille inversée est donc peu probable en 2024.

L’une de ces voix opposées à l’idée de la grille inversée est Mercedes driver George Russell, qui est également l'un des principaux directeurs de la Grand Prix Drivers' Association.

"Je ne parle pas au nom des pilotes", a-t-il déclaré, "mais mon opinion personnelle est que je ne pense pas que les courses sur grille inversée fonctionneront.

"Ce qui arriverait probablement, c'est un train DRS", a ajouté Russell. "Parce que tu pourrais avoir un Williams menant d'un Haas qu'il ne peut pas vraiment dépasser, qui mène d'un Alpine qui dirige d'un McLaren etc.

"Le concept ne fonctionne pas."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

2 commentaires d'un fan de F1 sur "Ajustements du week-end de sprint 2024 : la F1 envisage l'option de grille inversée »

  1. Jere Jyräla

    J'aimerais que le circuit Yas Marina rejoigne les six, mais plus encore, j'aimerais que COTA, aux côtés de Spa et Bakou, revienne au format standard avec Miami y restant.
    Shanghai est un ajout surprenant en raison de sa longue absence, ce qui signifie qu'une seule séance d'essais est moins idéale que si elle n'avait pas été absente.
    Quels que soient les emplacements, un format à grille inversée, complète ou partielle, est toujours quelque chose auquel je suis également opposé.

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.