17 avril - Stefano Domenicali déclare que la Formule 1 n'a actuellement aucun intérêt à étendre le calendrier annuel des courses au-delà de 24 grands prix très animés.

Le sport a atteint ce chiffre époustouflant pour la première fois l'année dernière, et le FIA et la F1 ont publié conjointement un autre calendrier de 24 courses pour 2025.

En réponse à la pression exercée sur le contingent itinérant de la F1, les courses ont été séquencées de manière plus stratégique pour l'année prochaine - dans l'annonce officielle, la discipline a déclaré que le calendrier avait désormais un "meilleur flux géographique".

Suzuka en avril suivront désormais Melbourne et la Chine, suivies par des courses principalement européennes en été, puis par les Amériques à l'automne - avant que le Qatar et Abu Dhabi ne concluent le calendrier 2025.

"Même si nous nous concentrons sur la stabilité globale de la Formule 1, nous avons également un devoir commun envers l'environnement ainsi qu'envers la santé et le bien-être du personnel en déplacement", a déclaré le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem.

Cependant, selon certaines informations, la F1 aurait en fait l'intention d'élargir encore davantage le calendrier pour 2026 et au-delà, l'accord Concorde actuel étant censé autoriser déjà un maximum absolu de 25 courses.

Légende F1 Jean Alesi a demandé au PDG de la F1, Domenicali, s'il souscrivait pleinement à la paddock Je pense que 24 Grands Prix constituent vraiment le maximum pratique pour ce sport.

"Pensez simplement que certaines années, nous avons eu des problèmes pour faire dix-sept grands prix - et aujourd'hui nous en faisons 24 !" a répondu l'Italien sur la chaîne française Canal Plus.

"Je pense que 24 est le bon chiffre, comparé à l'intérêt que suscite la Formule 1 au niveau mondial. Mais techniquement, nous pourrions en faire 25."

"Cependant, je pense que 24 est le bon chiffre."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Un fan de F1 commente sur "Le patron de la F1, Domenicali, dit non aux 25 GP et s'en tient à 24 »

  1. Jere Jyräla

    Le calendrier des courses de cette saison suit déjà une meilleure répartition géographique, le calendrier de la saison prochaine restera donc tout simplement largement inchangé.
    Ce n'est pas la première fois qu'il dit que 24 heures est un objectif de stabilité à long terme ou quoi que ce soit du genre, et cela restera le cas tant qu'il ne dit pas différemment, car seules ses paroles comptent plutôt que ce que pensent les tiers, donc ces rapports sont tout simplement sans fondement.
    Cependant, je ne suis pas sûr de sa référence « techniquement », car 24 est considéré comme la limite supérieure depuis le début du mandat actuel du Concorde.

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.