Apr.9 - celui de Carlos Sainz Son père admet qu'il s'inquiète de l'avenir du pilote Ferrari en Formule 1.

La vague de forme actuelle de l'Espagnol est si impressionnante qu'il humilie même son coéquipier chez Ferrari. Charles Leclerc - qui sera jumelé au remplaçant de Sainz l'année prochaine et au-delà, Lewis Hamilton.

"Je pense que depuis qu'il quitte Ferrari, il est devenu plus détendu", a déclaré l'ancien pilote de F1 Vitaly Petrov. "Je pense que Carlos est très motivé pour montrer l'excellente vitesse dont il fait preuve afin d'obtenir la meilleure offre pour l'année prochaine."

Pour l'instant, le patron de Ferrari, Frédéric Vasseur, minimise l'idée selon laquelle il aurait pu sélectionner le mauvais pilote Ferrari actuel pour faire équipe avec Hamilton.

"Il n'y a aucune conclusion à tirer", a-t-il déclaré lorsque le journal espagnol AS l'a interrogé sur la forme actuelle de Leclerc.

"Charles est un combattant et on ne peut pas être content si son coéquipier est devant, mais il n'a terminé qu'à un dixième de la deuxième ligne (en qualifications), ce qui n'est pas un désastre. Ce n'est pas comme s'il se trompait d'une demi-seconde", » ajouta Vasseur.

Quant à Leclerc, il insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas de pression ou d'un manque de rythme, mais d'une difficulté à faire chauffer ses pneus pour un ultime tour de qualification.

"C'est un peu étrange", a déclaré le Monégasque, "car jusqu'à présent je n'ai jamais eu à me concentrer sur les qualifications parce que c'était l'un de nos points forts.

"Mais ce n'est pas la performance elle-même qui est mauvaise, c'est juste le réchauffement des pneus qui m'a posé des problèmes ces derniers temps."

Sainz, 29 ans, est lié à Red Bull, Mercedes, mais aussi Sauber, propriété d'Audi.

"Les gens savent déjà à quel point je suis disponible et à quelle vitesse je suis", a-t-il déclaré dans les journaux espagnols.

"C'est dommage de ne pas continuer l'année prochaine compte tenu de notre qualité avec Ferrari, avec les mécaniciens et les ingénieurs. Cela me met un peu en colère", admet Sainz.

"D'un autre côté, c'est vrai que cela m'ouvre des portes d'aller dans une autre équipe pour me battre pour le championnat du monde, sur lequel nous travaillons depuis trois ou quatre ans chez Ferrari.

"Le moment est venu de prendre des décisions importantes, de connaître les options qui s'offrent à nous", a-t-il ajouté.

Le père et homonyme de Sainz a été présent aux grands prix jusqu'à présent cette année pour aider à détecter les opportunités pour 2025, mais il était absent à Suzuka alors qu'il participait au rallye transibérique au volant d'une Mini.

Alors qu'il était au Portugal pour cet événement, l'homme de 61 ans Carlos Sainz a déclaré à propos de son fils : "Il est très fort, oui, mais pour le moment, nous ne savons toujours pas ce qui va se passer avec son avenir.

"C'est ce qui m'inquiète le plus. Au moins, Carlos envoie de très bons messages et nous espérons qu'ils auront un effet."

Quant à savoir si Ferrari aurait dû garder son fils plutôt que Leclerc pour l'avenir, Sainz senior a répondu : "Logiquement, ce n'était pas ma décision et je ne pense pas non plus être la bonne personne pour commenter cela de manière appropriée."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.