Jun.21 - Pierre Gasly a laissé entendre qu'Alpine envisageait réellement d'acheter un moteur client auprès d'un constructeur rival de Formule 1.

L'écurie d'usine Renault F1 reste en profonde crise de performances et de personnel en 2024, et la situation ne devrait pas changer ce week-end. Barcelone.

"Nous n'aurons aucune amélioration dans un avenir proche", a admis le pilote de l'équipe Gasly avant le GP d'Espagne.

"Je m'attends à ce que les prochains Grands Prix soient assez difficiles si les conditions sont normales."

N'importe quel membrelance d'harmonie entre Gasly et son compatriote français Esteban Ocon s'est également effondré, Gasly accusant à nouveau son coéquipier de ne pas s'être déplacé assez vite la dernière fois en Canada.

"Je ne veux pas faire de commentaire à ce sujet", a déclaré Ocon, évincé pour 2025, à Barcelone. "Je ne veux plus parler du Canada."

Et lorsqu'on lui a demandé de comparer sa relation avec Ocon avec sa relation avec le champion du monde Max Verstappen, Gasly a déclaré jeudi : "J'ai de bonnes relations avec Max et je n'ai aucune relation avec Esteban."

Quant aux rumeurs folles selon lesquelles Renault pourrait abandonner son projet de groupe motopropulseur en cours pour 2026 et simplement « acheter » un moteur Mercedes client, cette histoire a suscité une incrédulité généralisée.

"Luca de Meo, le patron du groupe Renault, motoriste historique, se serait renseigné auprès de Red Bull, Honda et même Mercedes ou Ferrari pour savoir s'il serait possible de devenir une équipe client", explique Frédéric Ferret, correspondant de L'Equipe.

"Imaginez votre boulanger traversant la rue pour acheter ses baguettes chez le voisin avant de revenir vous les vendre dans sa boutique. Vous trouvez cela absurde ? Moi aussi", a-t-il ajouté.

Jean-Michel Desnoues, écrivant pour Auto Hebdo en France, a qualifié l'idée de « risible », tandis que Michael Schmidt d'Auto Motor und Sport la qualifie de « folle ».

"En dehors du fait que cela ne devrait pas être autorisé parce que Renault s'est engagé pour 2030 en approuvant la nouvelle réglementation moteur, on ne peut que secouer la tête."

Mais, chose incroyable, il semble y avoir une part de vérité derrière cette folle rumeur.

Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait de l'idée, Gasly a suggéré que Alpine et Renault y réfléchit vraiment car l'équipe veut "obtenir les meilleurs résultats et extraire le maximum de performances".

"En tant qu'équipe, il est important d'envisager toutes les options et ensuite de se forger sa propre opinion sur ce qui est le mieux pour la performance", a-t-il ajouté.

"L'objectif est clair : nous voulons être compétitifs, nous battre devant. L'équipe est ouverte à ce sujet, je fais confiance à la décision de la direction et je n'ai aucune inquiétude à ce sujet.

"Oui, nous perdrions notre statut d'équipe d'usine, mais le règlement est rédigé de telle manière qu'il y a une parité claire entre les parties, notamment en termes de moteurs", a déclaré Gasly.

Alpine a annoncé vendredi que Flavio Briatore avait rejoint le PDG de Renault en tant que « conseiller exécutif » de De Meo, avec Auto Bild affirmant que le flamboyant Italien serait peut-être déjà en pourparlers avec Mercedes à propos d'un accord de moteur client pour 2026.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

2 commentaires d'un fan de F1 sur "Le choc entre Gasly et Ocon s'intensifie au milieu de la crise actuelle d'Alpine en F1 »

  1. Shroppyfly

    Eh bien, c'est tout alors, plus l'équipe Works Renault f1, si cela se produit de cette façon, et c'est très bien, quelle est la prochaine Ferrari qui achètera des moteurs Honda, une farce totale.

    Ensuite, ils supprimeront la marque Alpine, ce qui, compte tenu du nombre de voitures qu'ils vendent, ne sera pas une mauvaise chose.

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.