6 décembre - L'épouse de Toto Wolff pense que le sexisme est à l'origine de la nouvelle enquête choquante de Formule 1 sur un prétendu conflit d'intérêts.

Dans son numéro de décembre, le magazine Business F1 affirme que les équipes rivales estiment que le fait que Susie Wolff soit la nouvelle directrice générale de la série féminine F1 Academy signifie que des informations confidentielles circulent entre elle et Mercedes patron Toto.

Le rapport indique que les soupçons ont ensuite atteint leur paroxysme lorsque Toto Wolff a fait un lapsus lors d'une récente réunion, l'Autrichien faisant preuve d'un langage corporel "inconfortable" une fois qu'il a réalisé son erreur.

La FIA a maintenant ouvert une enquête, révélant que le "département de conformité étudie la question".

En réponse, la F1, propriété de Liberty Media, s'est ralliée à Susie Wolff sans la nommer, insistant sur le fait qu'elle était "totalement convaincue que les allégations sont fausses".

Mercedes a également riposté.

"Nous rejetons totalement les allégations et la couverture médiatique associée, qui empiètent à tort sur l'intégrité et la conformité de notre directeur d'équipe", a déclaré l'équipe basée à Brackley.

"Bien entendu, nous sollicitons une correspondance complète, rapide et transparente de la part du service de conformité de la FIA concernant cette enquête et son contenu."

Quant à Susie Wolff, une ancienne Williams pilote d'essai, elle a insisté sur le fait qu'elle était "profondément insultée" par les "allégations publiques" et pense que le sexisme pourrait en être la base.

"Il est décourageant que mon intégrité soit remise en question de cette manière, surtout lorsqu'elle semble être enracinée dans un comportement intimidant et misogyne et axée sur mon état civil plutôt que sur mes capacités", a-t-elle déclaré.

Plus tôt en 2023, le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, a été accusé de « de nombreux cas » de comportement sexiste et d'intimidation, notamment contre sa collègue responsable de la FIA, Shaila-Ann Rao, une ancienne avocate de Toto Wolff.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

7 commentaires d'un fan de F1 sur "L'épouse de Wolff soupçonne un scandale de sexisme en F1 : dans l'enquête »

  1. Les

    Levez tout de suite la carte du sexisme, cela veut dire que vous ne pouvez même pas poser de question sur quoi que ce soit.
    Il serait inhabituel qu'un couple marié ne parle pas dans la même situation des postes respectifs occupés et laisse échapper accidentellement ou par inadvertance quelque chose qu'il ne devrait pas.
    D'après ce que j'ai lu, Toto a dit quelque chose lors d'une réunion des chefs d'équipe dont il n'aurait pas dû avoir connaissance.

    • Paul Hodgman

      S'il a dit quelque chose, cela ne veut pas dire que cela venait de Susie.
      Ce sont tous deux des gens très professionnels.
      Nous n’avons sûrement pas déjà fait preuve de diligence raisonnable à l’égard de ces deux personnes du point de vue des conflits d’intérêts et si cela avait été le cas, ils n’auraient pas nommé chacun à leur poste.

      Qu’en est-il des médias ? Soyez également professionnels et arrêtez de lancer des accusations pour voir si la boue colle !

  2. Fran Jippany

    "Mohammed Ben Sulayem a été accusé de "nombreux cas" de comportements sexistes et de harcèlement"

    Eh bien, bonjour ........ il est de notoriété publique que, dans le monde arabe, les femmes sont considérées comme des citoyennes de seconde zone. Cela vient naturellement à Bin Slayem, cela fait partie de son éducation que les femmes doivent être vues et non entendues !

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.