21 février - Ferrari a donné Charles Leclerc un nouveau contrat long et lucratif pour le garder "silencieux" face à la nouvelle explosive de l'arrivée de Lewis Hamilton en 2025 chez Ferrari.

C'est l'avis de Jacques Villeneuve, champion du monde 1997 et fils de l'emblématique pilote Ferrari Gilles, qui pense que la nature étrange de la façon dont l'équipe a chronométré et annoncé le nouveau contrat de Leclerc est désormais tout à fait claire.

"Lewis Hamilton est le pilote le plus titré de l'histoire", a déclaré Villeneuve à La Gazzetta dello Sport, "donc avant de l'inviter, l'équipe a signé un contrat pluriannuel avec Charles Leclerc pour le faire taire.

"Maintenant, nous comprenons parfaitement les raisons, et c'était une bonne décision", a-t-il ajouté.

En effet, il est inhabituel que l'équipe basée à Maranello soit aussi timide quant à la durée d'un nouveau contrat pluriannuel - comme c'est désormais le cas avec Leclerc.

La rumeur dit que son accord implique des clauses de sortie clés, mais également des incitations financières massives pour rester consciencieusement le coéquipier de Hamilton le plus longtemps possible.

"Nous avons pour stratégie de ne pas communiquer les détails de la durée afin de ne pas la révéler à la concurrence", a souri le patron de l'équipe Frédéric Vasseur interrogé par Sky Italia. "Cela ne pouvait que les aider."

Une autre rumeur veut que Leclerc était initialement fermement opposé à un échange. Carlos Sainz pour Hamilton, sept fois champion du monde, pour 2025.

"C'est un homme intelligent", insiste Vasseur. « Il a très vite compris ce qu'il pouvait gagner et apprendre de ce type de collaboration. Il y voit une opportunité, tout comme nous.

"Je pense qu'il (Hamilton) peut être une référence pour le développement de l'équipe à l'avenir", a ajouté le Français.

C'est précisément pourquoi Hamilton, 39 ans, a décidé de déclencher sa propre clause de sortie pour échapper à son nouveau mandat 2024-2025. Mercedes Le contrat reste cependant légèrement flou.

"Je trouve tout cela assez étrange", déclare Frans Verschuur, ancien directeur de Jos Verstappen, a déclaré au podcast F1 Aan Tafel. "Il doit tout à Mercedes et aurait pu y rester jusqu'à ce qu'il devienne gris.

"Et puis il va chez Ferrari, où à mon avis il ne réussira pas. Cela signifierait une fin peu glorieuse pour lui en Formule 1. Ferrari n'a pas gagné depuis longtemps, puis le grand match commencera en 2026, lorsque l'histoire sera encore une fois très différente", a-t-il ajouté, faisant référence aux changements de règles imminents.

Cependant, le choc entre Hamilton et Leclerc est plus pressant dans l'esprit de Villeneuve.

"Nous parlons d'un pilote qui a remporté sept titres et d'un pilote que tout le monde appelle un futur champion, mais qui n'a pas encore été en mesure de prouver qu'il peut remporter le titre", a déclaré le Canadien. "Il y aura deux équipes opposées à Maranello, mais pour moi c'est amusant.

"Si Lewis recommence à montrer sa meilleure forme, ce sera énorme. Il n'a rien à perdre", insiste Villeneuve. "Terminer gracieusement votre carrière chez Ferrari est la meilleure chose que vous puissiez faire."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Un fan de F1 commente sur "L'accord secret de Leclerc fait allusion à la fureur Ferrari de Hamilton »

  1. Jere Jyräla

    Quel est le rapport entre la durée du contrat et la performance ?
    Je ne comprends pas comment de telles informations pourraient être utiles aux concurrents, donc un argument quelque peu étrange de Vasseur et aussi étrange à quel point les équipes sont incohérentes quant à savoir si elles divulguent ou non la fin de l'année précise, car cela a beaucoup varié au cours des dix dernières années. donc des années.
    De plus, si telle était réellement leur stratégie générale, ils n'auraient pas ou n'auraient pas dû divulguer d'autres durées non plus, affirmation donc contradictoire.

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.