10 avril - Les circuits allemands de Formule 1 espèrent que ce sport leur apportera une bouée de sauvetage en 2026.

Actuellement, alors que le financement des courses automobiles et l'intérêt des fans ont chuté dans le pays, ni Hockenheim ni le Nürburgring ne figurent sur le circuit annuel très animé. Calendriers F1 ces jours-ci.

Cependant, le PDG de la F1, Stefano Domenicali, a été cité par l'agence de presse DPA, laissant entendre qu'une solution potentielle pourrait se profiler à l'horizon.

"En 2026, vous verrez quelque chose d'intéressant", a-t-il déclaré. "Nous discutons avec les organisateurs en Europe pour faire quelque chose qui sera annoncé prochainement."

Sans plus de détails, Domenicali a ajouté : "Il y aura de nombreux grands prix, notamment en Europe, où nous avons différentes options."

On pense que l’une de ces options pourrait être un nouveau système dans lequel deux événements européens, voire plus, seraient alternés chaque année entre des créneaux de course annuels uniques.

Jorn Teske, le patron du circuit d'Hockenheim, admet que cette idée pourrait relancer le défunt GP d'Allemagne.

"Nous supposons que la Formule 1 s'intéresse généralement à l'Allemagne en tant que marché", a-t-il déclaré. "Nous étions, sommes et restons en contact avec la Formule 1 et explorons toujours des possibilités communes.

"Nous accordons généralement une grande importance au modèle de rotation car il a fait ses preuves dans le passé auprès de nos collègues du Nurburgring."

Le porte-parole du Nürburgring, Alexander Gerhard, a déclaré : « Pour nous, la clé de voûte est la viabilité économique d'un événement.

"Nous nous unissons avec le Hockenheimring," il admit.

Pendant ce temps, une délégation de Corée du Sud - comprenant le maire de la ville d'Incheon - était présente au GP du Japon le week-end dernier pour s'entretenir avec Domenicali.

"Je voudrais remercier le maire Yoo Jeong-bok d'avoir assisté personnellement au GP du Japon et d'avoir activement exprimé son intention d'attirer la Formule 1", a déclaré le PDG de la F1.

"Je me rendrai à Incheon dès que possible pour poursuivre les discussions."


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

3 commentaires d'un fan de F1 sur "Reprise de la grande vitesse : les yeux de la F1 reviennent sur les circuits allemands »

  1. Jere Jyräla

    Les propos de Domenicali ne font aucune allusion au retour d'Hockenheim ou du Nürburgring, qui sont tous deux douteux.
    Spa-Zandvoort est le duo le plus probable pour une rotation semestrielle, même si Monza-Imola est également une combinaison viable, mais j'ai du mal à voir un événement viable pour une modification avec Hockenheim ou le Nürburgring.
    Si la Corée du Sud revenait un jour avec un nouveau circuit temporaire, cela ne me dérangerait pas, même si je ne souhaite pas non plus le retour de la Corée du Sud, c'est pourquoi je suis indifférent à cette perspective.

    • Shroppyfly

      C'est ridicule que deux des constructeurs automobiles allemands les plus performants et de renommée mondiale concourront en F1 dans 26 ans, et pourtant pas de course à domicile, comme je l'ai dit précédemment, ils doivent se réunir, acheter les deux pistes et les faire courir comme les Mercedes et les Audi GP. d'Allemagne, et partagent les frais de course pour chaque course, mais les Russes possèdent le Ring et Hockenheim appartient au gouvernement de l'État local, donc Hockenheims est celui que VW et Merc devraient acheter, mais je suppose qu'ils ne se soucient pas du marché intérieur, probablement le chinois et le marché américain leur rapporte plus de profit que le marché intérieur, dommage mais heh, c'est son business

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.