16 janvier - On craint chez Ferrari que Laurent Mekies ne provoque désormais un exode du personnel vers l'entreprise également basée en Italie. L'équipe AlphaTauri.

Mekies, qui avait auparavant travaillé chez Red BullLa deuxième écurie de Formule 1 d'AlphaTauri a été rebauchée pour remplacer son patron sortant Franz Tost pour 2024.

Le Français de 46 ans a gravi les échelons à Maranello pour devenir chef d'équipe adjoint et directeur sportif, et est donc désormais parfaitement placé pour courtiser le personnel de Ferrari auprès d'AlphaTauri, basé à Faenza.

Le dernier en date, selon le Corriere dello Sport, est Marco Matassa.

"L'académie de la FDA est passée entre les mains de Jock Clear par intérim, et maintenant nous prévoyons que la destination de l'ingénieur aux cheveux longs (Matassa) sera AlphaTauri", a rapporté le correspondant Fulvio Solms.

"Maintenant, nous avons vraiment besoin que la Scuderia réagisse."

Équipe Ferrari Le patron Frédéric Vasseur insiste sur le fait que c'est exactement ce qu'il fait.

"Quatre-vingts personnes arriveront", aurait-il déclaré, "la moitié pour remplacer ceux qui partent, pour renforcer la Scuderia".

Le Français est cependant resté très discret sur les noms réels de ceux qui arriveront chez Ferrari - comme Loïc Serra, arrivant de Mercedes mais il n'est pas prêt à mettre fin à son congé de jardinage avant la fin de cette année.

"Je ne citerai pas de noms", insiste Vasseur. "Je n'aime pas donner des noms."

Le correspondant Solms affirme qu'en dehors des départs, des sons "positifs" émergent de Maranello, y compris des rumeurs d'un grand bond de 7 dixièmes de performance par rapport à 2023.

Corriere della Sera Le journal rapporte que Vassuer supervisera un lancement de voiture 2024 plus discret que d'habitude le 13 février.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.