Event: Grand Prix d'Australie
Piste: Circuit du parc Albert

Météo: sec 18.5°C
Tarmac: sec  32.5 ° C
Humidité: 54%
Vent : 5.7 km/h Sud

Max Verstappen s'est qualifié comme le plus rapide pour la 35e fois de sa carrière en F1 et a marqué son deuxième pole position pour le 38e Grand Prix d'Australie de demain. C'était son troisième pole de la saison et la 98ème pole au total pour Red Bull Course

Au cours d'une séance de qualification passionnante pour le Grand Prix d'Australie 2024, le drame s'est déroulé sous le ciel de l'Albert Park de Melbourne, où stratégies et performances ont peint le récit de ce qui promet d'être une course électrisante.

Q1 : Une histoire de surprises et de déceptions

La séance a commencé dans l'urgence alors que les pilotes cherchaient à poser leurs marques. Les départs précoces d'Alpine ont montré la lutte continue de l'équipe pour percer dans les segments les plus compétitifs de la grille. La séance a notamment vu l'élimination de Nico Hulkenberg (Haas), Pierre Gasly (Alpine), Daniel Ricciardo en Red Bull, Guanyu Zhou (Kick Sauber), et un rebondissement surprenant pour Kevin Magnussen, dont Haas n'a pas trouvé le rythme.

Un choc est survenu lorsque Daniel Ricciardo, courant à domicile, a vu son temps au tour supprimé, le repoussant à la 18e place et hors de la séance. Le spectacle n’a pas été sans victimes ; Zhou a vécu un incident déroutant, endommageant son aileron avant après une collision agressive sur un trottoir, le laissant réfléchir à ce qui aurait pu se passer.

Q2 : La bataille s’intensifie

À mesure que le peloton se rétrécissait, l’intensité de la compétition montait en flèche. Lewis Hamilton, huit fois pole gardien à Albert Park, a fait face à une sortie inattendue en Q2, aux côtés d'Alex Albon, Valtteri Bottas (Kick Sauber), Kevin Magnussen (Haas) et Esteban Ocon (Alpine). La déception de Hamilton était palpable, marquant un revers important pour Mercedes, qui a eu du mal malgré des progrès apparents pour surmonter la configuration challenge.

L'avancement de Yuki Tsunoda au troisième trimestre a souligné un effort louable, se classant neuvième et démontrant le potentiel de RB à challengager les premiers. Cependant, c'était Lance StrollLa performance de a retenu l'attention, alors qu'il a bondi dans le top 10 dans les derniers instants, éliminant Hamilton dans une tournure dramatique des événements.

Q3 : La confrontation finale

La Q3 a été une leçon de précision et de stratégie, ouvrant la voie à la course de dimanche. Max Verstappen, l'homme du moment, sécurisé pole position, devançant Carlos Sainz avec un tour remarquable qui a laissé le pilote Ferrari en deuxième position, un exploit impressionnant compte tenu de sa récente guérison d'une opération pour une appendicite.

La Red Bull La domination du pilote était évidente alors qu'il creusait un écart significatif sur la concurrence, posant ainsi un défi pour la course. Les espoirs de Ferrari reposaient sur Sainz, qui n'a montré aucun signe de ralentissement de sa récente opération, et sur Charles Leclerc, qui, malgré une erreur qui l'a vu abandonner son tour, s'est qualifié à une solide cinquième position.

Sergio Pérez, malgré un premier secteur loin d'être idéal et une pénalité de trois places, a réussi à s'assurer une sixième place, laissant présager une bataille stratégique mettant l'accent sur la dégradation des pneus. Les performances de Lando Norris et Oscar Piastri ont souligné leur impact potentiel, se qualifiant à des positions louables et établissant un récit de résilience et de détermination.

Les secteurs les plus dynamiques au cours du troisième trimestre ont été :

  • Secteur 1 : 26.222 sec par Carlos Sainz (Ferrari SF-24)
  • Secteur 2 : 17.289 sec par Sergio Pérez (Red Bull RB20)
  • Secteur 3 : 32.338 sec par Max Verstappen (Red Bull RB20)

Regard vers l'avenir

La séance de qualification à l'Albert Park a préparé le terrain pour une course remplie de batailles stratégiques, de duels personnels et de quête incessante de la victoire. Alors que la dégradation des pneus devrait jouer un rôle important et que plusieurs pilotes envisagent une rédemption, le décor est planté pour un spectacle de vitesse et de stratégie.

À l’extinction des lumières demain, tous les regards seront tournés vers Verstappen, à la recherche d’une troisième victoire consécutive. Cependant, avec Sainz, Perez et les toujours impressionnants prétendants du milieu de terrain alignés derrière, la course promet d'être tout sauf prévisible.

La pole Le temps de position de la saison dernière à Melbourne était de 1:16,732 min piloté par Max Verstappen dans la Red Bull RB19.

Quali Times 2024 GP d'Australie

Pos Non Tournevis Équipe Q1 Q2 Q3 Laps
1 1 Max Verstappen Red Bull 1:16.819 1:16.387 1:15.915 21
2 55 Carlos Sainz Ferrari 1:16.731 1:16.189 1:16.185 18
3 11 Sergio Pérez Red Bull 1:16.805 1:16.631 1:16.274 22
4 4 Lando Norris McLaren 1:17.430 1:16.750 1:16.315 19
5 16 Charles Leclerc Ferrari 1:16.984 1:16.304 1:16.435 20
6 81 Oscar Piastre McLaren 1:17.369 1:16.601 1:16.572 18
7 63 George Russell Mercedes 1:17.062 1:16.901 1:16.724 23
8 22 Yuki Tsunoda Taureaux de course 1:17.356 1:16.791 1:16.788 18
9 18 Lance Stroll Aston Martin 1:17.376 1:16.780 1:17.072 23
10 14 Fernando Alonso Aston Martin 1:16.991 1:16.710 1:17.552 21
11 44 Lewis Hamilton Mercedes 1:17.499 1:16.960 15
12 23 Alex Albon Williams 1:17.130 1:17.167 15
13 77 Valtteri Bottas Nettoyer 1:17.543 1:17.340 15
14 20 Kevin Magnussen Haas 1:17.709 1:17.427 13
15 31 Esteban Ocon Alpine 1:17.617 1:17.697 21
16 27 Nico Hulkenberg Haas 1:17.976 8
17 10 Pierre Gasly Alpine 1:17.982 11
18 3 Daniel Ricciardo Taureaux de course 1:18.085 6
19 24 Zhou Guanyu Nettoyer 1:18.188 9
NC 2 Logan sergent Williams 0

Penalty : Sergio Pérez, Red Bull RB20 #11 - Pénalité de 3 places sur la grille pour avoir gêné Nico Hulkenberg en Q1.

✅ Découvrez notre Aperçu du GP F2024 d'Australie 1


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

4 commentaires d'un fan de F1 sur "Résultats des qualifications F1 Grand Prix d'Australie 2024 »

  1. Jere Jyräla

    Je suis tout simplement déconcerté par la lutte de Ricciardo pour se ressaisir.
    C'est embarrassant pour un pilote aussi expérimenté et au rythme actuel, je ne serais pas surpris qu'on lui donne 3 à 5 GP supplémentaires pour s'améliorer avant d'être remplacé par Lawson.
    Les difficultés de Mercedes et en particulier de Hamilton ce week-end sont moins surprenantes mais néanmoins quelque peu étranges.
    Un bon retour de Sainz.

  2. Faire rapidement au dépens de la qualité

    Tour de parade à la fin de cette course. Dites au revoir aux fans. Leet Lawson ou quiconque a pratiquement une année complète.
    Ricciardo peut avoir un 3ème pilote dans l'équipe principale ou rejoindre le sous-ensemble
    Triste pour un compatriote, mais ce n'est rien de personnel, juste des affaires.

  3. Faire rapidement au dépens de la qualité

    Tour de parade à la fin de cette course. Dites au revoir aux fans. Leet Lawson ou quiconque a pratiquement une année complète.
    Ricciardo peut avoir un 3ème pilote dans l'équipe principale ou rejoindre le sous-ensemble
    Triste pour un compatriote, mais ce n'est rien de personnel, juste des affaires.

  4. Shroppyfly

    il a couru pour Hrt, Tr, Rb, Renault, Mcl et maintenant Racing Bulls, il n'a vraiment brillé qu'en Rb, je pense qu'ils lui donneront encore quelques courses mais s'il n'écrase pas Yuki d'ici là, il porte un toast, j'ai dit ça quand on lui a annoncé qu'il devait réfléchir à Yuki immédiatement, il a perdu confiance en lui, un peu comme la Dame. Il repartira avec 30/40 millions et rejoindra Gunther pour faire un duo comique. comme CC le dit, c'est du business.

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.