Event: Grand Prix d'Espagne
Piste: Circuit de Catalunya

Météo: droit  21 ° C
Tarmac: humide  24 ° C
Humidité: 74%
Vent : 1 km/h NE
Pression: 10019 mbar

Max Verstappen s'est qualifié comme le plus rapide pour la 24e fois aujourd'hui. Le Red Bull conducteur a marqué pole position pour le Grand Prix d'Espagne 2023 de demain pour la première fois. C'était son quatrième pole de la saison pour le Néerlandais et le 87e pole en Red Bull Courses.

Rapport de session Q1

La première séance de qualification (Q1) du Grand Prix d'Espagne de F2023 1 s'est déroulée d'une manière que peu de gens auraient pu prévoir, menant à une séquence d'événements passionnants qui nous ont tous tenus au bord de nos sièges.

La séance a débuté dans des conditions quelque peu périlleuses, avec de légères pluies éclaboussant sporadiquement la piste. Cela a créé une certaine tension au début car les équipes ont dû choisir entre conserver leurs nouveaux trains de pneus tendres ou faire un tour "bancaire" tôt, craignant une pluie plus abondante plus tard. L'incertitude supplémentaire n'a fait qu'intensifier le drame de la course.

Comme nous l'avons observé au début, un pilote soumis à une pression considérable était Logan Sargeant. Plus tôt dans la journée, il avait provoqué une situation de drapeau rouge en dérapant dans le dernier virage et en atterrissant dans le gravier. Son équipe a dû tout mettre en œuvre pour que sa voiture soit prête pour la course en vue des qualifications. Cependant, la question persistait : cet épisode avait-il ébranlé sa confiance ?

Plusieurs recrues ont retenu notre attention lors de cette session, dont Nyck de Vries, qui a connu un vendredi robuste mais a rencontré des problèmes de circulation. Malgré quelques rumeurs tourbillonnantes sur sa position au sein de l'équipe, une solide performance ce week-end pourrait dissiper les doutes sur sa place dans le paddock.

Le plus gros choc de la journée a été la sortie prématurée de Charles Leclerc. Le « maître de qualification », comme beaucoup le connaissent, n'a pas pu sortir quoi que ce soit de sa voiture cette fois. Malgré l'utilisation de deux jeux de pneus, il n'a pas pu améliorer sa position et a été éliminé en Q1. Son coéquipier, Carlos Sainz, a réussi à se frayer un chemin, atterrissant à une respectable quatrième place.

Les cinq pilotes éliminés en Q1 étaient Valtteri Bottas, Kevin Magnussen, Alexander Albon, Charles Leclerc et Logan Sargeant. Particulièrement surprenante a été l'élimination de Bottas, qui était soupçonné d'avoir subi des dommages au sol en raison d'un détour dans le gravier.

Pierre Gasly a connu une journée mouvementée, faisant face à d'éventuelles pénalités pour avoir gêné Sainz et Verstappen. Une enquête sur ces incidents par les commissaires FIA suivra la séance.

Rapport de session Q2

Dans les montagnes russes d'une séance de qualification, le GP d'Espagne Q2 a connu des résultats inattendus.

Tout a commencé avec la grande question - qui fera partie du top 10 ? Alors que l'horloge commençait à tourner, le Red Bulls ont été les premiers à prendre la piste, avec Perez en pneus usagés, rejoints par Sainz et Tsunoda, tous deux également en gomme usagée. Cependant, les pilotes AlphaTauri semblaient être à court de nouveaux trains de pneus tendres, un facteur qui aurait pu jouer un rôle dans leur performance.

Au fur et à mesure que la séance avançait, la tension montait avec des pilotes tels que Norris, Piastri, de Vries, Tsunoda et Hulkenberg se retrouvaient en danger d'élimination. Norris a réussi un brillant retour, s'assurant une deuxième position pendant un bref instant, alors que les conditions de piste s'amélioraient.

Hulkenberg, montrant ses compétences et son expérience, est passé quatrième avec des pneus tendres neufs, poussant Zhou dans la zone de danger. Sainz, montrant sa forme, s'est élevé de dixième à deuxième, poussant Perez de manière précaire à la dixième place.

À quatre minutes de la fin, Perez a subi un revers alors qu'il dérapait sur le gravier au virage 5, ce qui n'est pas une situation idéale lorsque le temps presse. Bien qu'il ait suffisamment de carburant pour un autre essai, Perez a dû dépoussiérer ses pneus et entamer un nouveau tour lancé. Pendant ce temps, des drapeaux jaunes ont agité, provoquant un autre pic dans le drame.

Le gros choc de la journée a été l'élimination de Perez et Russell, qui n'ont pu que s'améliorer en P11. Ce fut un coup inattendu pour les deux pilotes, Perez exprimant son incrédulité à la radio de l'équipe.

À la fin de Q2, les cinq pilotes qui n'ont pas pu se rendre en Q3 étaient Perez, Russell, Zhou, de Vries et Tsunoda. Ce tour de qualification a eu son lot de rebondissements inattendus, préparant le terrain pour un passionnant Grand Prix d'Espagne en 2023.

En dernière analyse, ce sont les 1m 12.760 de Verstappen qui sont restés invaincus, et les pilotes tenteront de faire mieux lors de la dernière manche des qualifications.

Éliminé au T2

  1. Perez
  2. Russell
  3. Zhou
  4. de Vries
  5. Tsunoda

Rapport de session Q3

Lors d'une séance de qualification passionnante, Max Verstappen est sorti triomphant en sécurisant confortablement pole pour le Grand Prix d'Espagne 2023. Le Néerlandais a choisi la prudence plutôt que l'agressivité, abandonnant son dernier tour pour assurer une performance sans risque tout au long du week-end. Carlos Sainz partage la première ligne avec Verstappen, démontrant son affinité pour le circuit de Barcelone.

La performance de Verstappen au troisième trimestre était une classe de maître en précision et en timing. Après un tour exceptionnel dans les premières minutes, il réussit à creuser un écart de 3 secondes sur Esteban Ocon, qui menait alors avec un 1.384m 1s. La domination de Verstappen était telle qu'il a choisi d'interrompre son dernier tour, ce qui lui a permis d'entretenir ses pneus et de conserver la pole position.

Le milieu du peloton a vu une action intense avec Norris et Gasly sécurisant les emplacements de deuxième rangée. Les deux pilotes ont réalisé des performances impressionnantes, Norris occupant même brièvement la troisième place. Gasly, cependant, attend deux voyages chez les stewards qui pourraient potentiellement avoir un impact sur sa position.

Ocon et Hulkenberg suivaient dans l'ordre. Hulkenberg, le ranger solitaire de Haas, a réalisé un temps au tour de 1m 13.229s, le plaçant temporairement troisième avant le début de la dernière vague de tours.

Alonso a fait une course fougueuse et est momentanément passé quatrième avant de reculer. Le coéquipier d'Alonso, Piastri, Stroll, et le reste du top 10 a présenté des performances impressionnantes au cours de la session.

Constructions d'anticipation pour le jour de la course

Alors que la séance de qualification touchait à sa fin, l'anticipation de la course principale est à son plus haut niveau. Verstappen est bien placé pour une victoire, mais Sainz, Norris et Hamilton ne peuvent jamais être exclus. Une grille mixte et la perspective de stratégies imprévisibles promettent un GP d'Espagne passionnant et férocement compétitif.

Le compte à rebours de la course est maintenant lancé, et comme les configurations et les stratégies finales sont planifiées, seul le temps dira qui sera victorieux. Verstappen portera-t-il son pole position dans une victoire de course, ou verrons-nous un champion inattendu émerger sur le Circuit de Barcelona-Catalunya ? Branchez-vous sur le savoir!

Dernières années pole le temps était de 1:18.750 1 min piloté par Charles Leclerc avec la Ferrari F75-XNUMX.

Quali Times 2023 GP d'Espagne de F1

Pos Non Tournevis Équipe Q1 Q2 Q3 Laps
1 1 Max Verstappen Red Bull 1:13,615 1:12,760 1:12,272 20
2 55 Carlos Sainz Ferrari 1:13,411 1:12,790 1:12,734 22
3 4 Lando Norris McLaren 1:13,295 1:12,776 1:12,792 22
4 10 Pierre Gasly Alpine 1:13,471 1:13,186 1:12,816 21
5 44 Lewis Hamilton Mercedes 1:12,937 1:12,999 1:12,818 23
6 18 Lance Stroll Aston Martin 1:13,766 1:13,082 1:12,994 23
7 31 Esteban Ocon Alpine 1:13,433 1:13,001 1:13,083 21
8 27 Nico Hulkenberg Haas 1:13,420 1:13,283 1:13,229 18
9 14 Fernando Alonso Aston Martin 1:13,747 1:13,098 1:13,507 18
10 81 Oscar Piastre McLaren 1:13,691 1:13,059 1:13,682 20
11 11 Sergio Pérez Red Bull 1:13,874 1:13,334 17
12 63 George Russell Mercedes 1:13,326 1:13,447 18
13 24 Zhou Guanyu Alfa Romeo 1:13,677 1:13,521 16
14 21 Nyck de Vries Alpha Tauri 1:13,581 1:14,083 16
15 22 Yuki Tsunoda Alpha Tauri 1:13,862 1:14,477 19
16 77 Valtteri Bottas Alfa Romeo 1:13,977 10
17 20 Kevin Magnussen Haas 1:14,042 9
18 23 Alex Albon Williams 1:14,063 8
19 16 Charles Leclerc Ferrari 1:14,079 10
20 2 Logan sergent Williams 1:14,699 6


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

3 commentaires d'un fan de F1 sur "Résultats de qualification GP d'Espagne F2023 1 »

  1. Jere Jyräla

    Le drapeau rouge pour une voiture qui ne restait pas longtemps à l'arrêt était totalement inutile. Ce n'est pas la première fois que le contrôle de course a été inutilement précipité avec un drapeau rouge lors des qualifications ou d'une séance d'essais au lieu d'attendre 5 à 10 secondes pour être sûr qu'un pilote peut continuer rapidement ou non.
    Loin d'être sorcier, pourtant ils n'apprennent apparemment jamais.
    Je me demande s'ils utiliseront le même argument qu'à Djeddah, c'est-à-dire perdre temporairement la trace d'une seule voiture d'une manière ou d'une autre.
    Les dégâts au sol d'Alonso étaient évidents, si regrettables qu'il n'ait rien pu faire de mieux, mais un bon dernier tour pour Norris & Gasly, même si ce dernier tombera très certainement à la 10e place avec 2 pénalités de grille de 3 places.
    Le manque de conscience spatiale semblait être une chose aujourd'hui, non seulement lui mais aussi Russell tombant dans cette erreur facilement inévitable.
    Il fera également inévitablement face à une pénalité de 3 places sur la grille pour entrave nette lors d'une séance de compétition.
    Sinon, Leclerc, Russell et Perez étaient étonnamment lents, donc quelque chose n'allait pas avec leurs voitures ou simplement de la lenteur.
    Hulkenberg est une bonne surprise, mais il finira probablement à court de points demain avec Alonso, Perez, Russell et Leclerc derrière.
    Dans l'ensemble, une grille bien mélangée.

  2. Shroppyfly

    Le mash up Merc, rappelé lorsque Lewis a percuté Nico ici il y a quelques années, mais le stand Merc était trop occupé à imiter Ferrari avec des décisions merdiques, où est ce gars de Connor Moore qui a besoin de quelques prises de merde

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.