La Calendrier de la Formule 2023 1 est un spectacle de vitesse, d'adrénaline et de portée mondiale. Cependant, cela représente également une inefficacité flagrante en termes de distance, de temps, d'argent et de durabilité.

Le calendrier actuel, avec sa distance totale de vol en ligne droite d'env. 132.321 km (82.220 miles), est un cauchemar logistique et un désastre de durabilité. Dans cet article, nous décortiquerons le calendrier actuel et proposerons une version optimisée qui pourrait faire gagner beaucoup de temps, d'argent, de carburant et réduire les émissions de CO².

Le calendrier actuel : un cauchemar logistique

Le calendrier actuel commence par le Grand Prix de Bahreïn et se termine par le Grand Prix d'Abu Dhabi (seulement 816 km de distance en voiture), couvrant un total de 23 courses. La distance de vol totale en ligne droite entre ces sites est stupéfiante de 132,321 3 km. Cela signifie que les équipes, l'équipement et le personnel font plus de XNUMX fois le tour du monde, ce qui entraîne des déplacements inutiles et des coûts accrus.

Par exemple, après le Grand Prix d'Arabie saoudite sur le Jeddah Street Circuit, les équipes ont parcouru 12.800 12.987 km jusqu'au Grand Prix d'Australie sur le circuit d'Albert Park. Ensuite, ils ont volé encore XNUMX km jusqu'au Grand Prix d'Azerbaïdjan sur le circuit urbain de Bakou. Ce schéma de va-et-vient se poursuit tout au long de la saison, les équipes parcourant des milliers de kilomètres entre les courses, traversant souvent plusieurs fuseaux horaires.

Cela entraîne non seulement une augmentation des coûts pour les équipes, mais a également un impact environnemental important. Les émissions de CO² de ces vols sont importantes et contribuent à la crise climatique mondiale.

Ci-dessous, vous pouvez voir le calendrier 2023 actuel avec les distances en ligne droite entre le prochain lieu.

Calendrier F2023 1 actuel

No. Race Circuit Distance (km)
1 Grand Prix de Bahreïn Circuit international de Bahreïn
2 Grand Prix d'Arabie Saoudite Circuit de la rue de Djeddah 1.273
3 Grand Prix d'Australie Circuit du parc Albert 12.800
4 Grand Prix d'Azerbaïdjan Circuit urbain de Bakou 12.987
5 Grand Prix de Miami Autodrome international de Miami 11.029
6 Grand Prix d'Émilie-Romagne Autodrome d'Imola 8.183
7 Grand Prix de Monaco Circuit de Monaco 350
8 Grand Prix d'Espagne Circuit de Catalunya 503
9 Grand Prix du Canada Circuit Gilles Villeneuve 5.897
10 Grand Prix d'Autriche Red Bull Bagues 6.395
11 Grand Prix de Grande-Bretagne Circuit de Silverstone 1.259
12 Grand Prix de Hongrie Hungaroring 1.530
13 Grand Prix de Belgique Circuit de Spa-Francorchamps 1.018
14 Grand prix hollandais Circuit Zandvoort 235
15 Grand Prix d'Italie Autodromo Nazionale Monza 830
16 Grand Prix de Singapour Circuit de Singapour 10.261
17 Grand Prix du Japon Circuit de Suzuka 5.041
18 Grand Prix du Qatar Circuit international de Losail 8.096
19 USA Grand Prix Circuit des Amériques 13.025
20 Grand Prix du Mexique Autodrome Hermanos Rodriguez 1.213
21 Grand Prix du Brésil Autodromo Interlagos 7.432
22 Grand Prix de Las Vegas Circuit urbain de Las Vegas 9.782
23 Grand Prix d'Abu Dhabi Circuit de la marina 13.182

Le calendrier optimisé : un argument en faveur de l'efficacité et de la durabilité

Le calendrier optimisé que nous proposons réduit considérablement la distance totale de vol en ligne droite à 49,626 30,836 km (XNUMX XNUMX miles), soit moins de la moitié de la distance actuelle. Les courses sont organisées de manière à minimiser les déplacements entre les sites, ce qui se traduit par d'importantes économies de temps, d'argent et de carburant.

Le calendrier optimisé commence par le Grand Prix d'Australie et se termine par le Grand Prix du Brésil. Le vol le plus long est entre le Grand Prix du Mexique de Mexico et le Grand Prix du Brésil à Sao Paulo, soit une distance de 7,432 4,618 km (13,182 8,191 miles). C'est nettement moins que le vol le plus long du calendrier actuel, qui est de 4 XNUMX km (XNUMX XNUMX miles) entre le Grand Prix de Las Vegas et le Grand Prix d'Abu Dhabi. En fait, le calendrier actuel compte XNUMX vols de cette durée similaire.

Calendrier F2023 1 optimisé

No. Race Circuit Distance (km)
1 Grand Prix d'Australie Circuit du parc Albert
2 Grand Prix de Singapour Circuit de Singapour 6.056
3 Grand Prix du Japon Circuit de Suzuka 5.041
4 Grand Prix d'Azerbaïdjan Circuit urbain de Bakou 7.342
5 Grand Prix de Bahreïn Circuit international de Bahreïn 1.574
6 Grand Prix du Qatar Circuit international de Losail 133
7 Grand Prix d'Abu Dhabi Circuit de la marina 303
8 Grand Prix d'Arabie Saoudite Circuit de la rue de Djeddah 1.588
9 Grand Prix de Hongrie Hungaroring 3.408
10 Grand Prix d'Autriche Red Bull Bagues 321
11 Grand Prix d'Émilie-Romagne Autodrome d'Imola 397
12 Grand Prix d'Italie Autodromo Nazionale Monza 236
13 Grand Prix de Monaco Circuit de Monaco 253
14 Grand Prix d'Espagne Circuit de Catalunya 503
15 Grand Prix de Belgique Circuit de Spa-Francorchamps 1.049
16 Grand prix hollandais Circuit Zandvoort 235
17 Grand Prix de Grande-Bretagne Circuit de Silverstone 380
18 Grand Prix du Canada Circuit Gilles Villeneuve 5.137
19 Grand Prix de Miami Autodrome international de Miami 2.273
20 USA Grand Prix Circuit des Amériques 1.792
21 Grand Prix de Las Vegas Circuit urbain de Las Vegas 1.743
22 Grand Prix du Mexique Autodrome Hermanos Rodriguez 2.430
23 Grand Prix du Brésil Autodromo Interlagos 7.432

Les économies : réduction du temps, de l'argent, du carburant et des émissions de CO²

En réduisant la distance totale de vol en ligne droite de 82,695 900 km, le calendrier optimisé pourrait entraîner des économies importantes. En supposant une vitesse moyenne de 92 km/h pour les avions-cargos utilisés pour le transport de matériel et de personnel, le temps de vol total serait réduit d'environ 4 heures pour un avion. Cela représente près de XNUMX jours de vol et permettrait non seulement de gagner du temps, mais également de réduire les coûts associés aux heures d'équipage, à l'utilisation de l'avion et à la maintenance.

Les économies : réduction du temps, de l'argent, du carburant et des émissions de CO²

Les économies : réduction du temps, de l'argent, du carburant et des émissions de CO²

En termes d'économies de carburant, en supposant une consommation moyenne de carburant de 14,400 747 litres par heure pour un Boeing 400-1F, l'avion cargo le plus utilisé en F1,324,800, le calendrier optimisé pourrait permettre d'économiser environ 3,338,416 3,338 2.52 litres de carburéacteur. Cela entraînerait non seulement des économies de coûts importantes, mais réduirait également les émissions de CO² d'environ XNUMX XNUMX XNUMX kg, soit XNUMX XNUMX tonnes métriques, en supposant que la combustion d'un litre de carburéacteur produit XNUMX kg de CO².

Les économies financières sont également substantielles. En supposant un prix moyen du carburéacteur de 2 $ le litre, la réduction de la consommation de carburant entraînerait des économies d'environ 2,649,600 1.234.078 XNUMX $ (XNUMX XNUMX XNUMX €). Cela ne tient pas compte des économies potentielles en termes de réduction de l'usure des avions et des équipements, de la baisse des coûts de personnel et des autres coûts logistiques associés.

N'oubliez pas que ces chiffres se réfèrent à un seul avion. DHL utilise 6 à 7 avions uniquement pour le cargo F1. C'est sans voler le personnel de la FIA et les équipes de F1 du monde entier. De plus, le calendrier optimisé réduit non seulement la distance totale de vol en ligne droite, mais ouvre également la possibilité d'utiliser des camions pour le transport terrestre. Cela pourrait entraîner des économies de temps, d'argent et de carburant encore plus importantes, et réduire considérablement l'impact environnemental du calendrier F1. C'est une démonstration claire de la façon dont l'efficacité et la durabilité peuvent aller de pair dans le monde de la Formule 1.

Problèmes de santé et de sécurité

Les nombreux voyages et les fréquents passages de fuseaux horaires dans le calendrier actuel de la F1 peuvent avoir un impact significatif sur la santé et le bien-être des personnes concernées, y compris Pilotes F1, les membres de l'équipe et les autres membres du personnel.

Le décalage horaire est l'un des problèmes de santé les plus courants associés aux voyages fréquents et aux traversées de fuseaux horaires. Le décalage horaire se produit lorsque l'horloge interne de votre corps, ou rythme circadien, est perturbée par un voyage à travers plusieurs fuseaux horaires. Les symptômes peuvent inclure de la fatigue, des difficultés de concentration, des troubles du sommeil, des changements d'humeur et des problèmes gastro-intestinaux.

L'absurdité du calendrier F2023 1: un argument en faveur de la durabilité et de l'efficacité

Nyck de Vries s'entretient avec Fernando Alonso lors du défilé des pilotes avant le Grand Prix F2023 de Monaco 1

Pour les pilotes de F1, qui doivent être en parfaite condition physique et mentale pour être au meilleur de leur forme, le décalage horaire peut être particulièrement problématique. Cela peut affecter leurs habitudes de sommeil, leur niveau d'énergie et leurs performances cognitives, qui sont tous cruciaux pour leurs performances sur la piste.

En plus du décalage horaire, les voyages fréquents peuvent également augmenter le risque d'autres problèmes de santé. Les vols long-courriers peuvent augmenter le risque de thrombose veineuse profonde (TVP), une condition dans laquelle des caillots sanguins se forment dans les veines profondes du corps, généralement dans les jambes. La déshydratation est également un problème courant pendant les longs vols en raison de l'air sec dans la cabine.

Les déplacements constants peuvent également mettre à rude épreuve la santé mentale. Être loin de chez soi pendant de longues périodes peut entraîner un sentiment d'isolement et le mal du pays. L'horaire chargé peut également entraîner du stress et de l'épuisement professionnel.

Dans le calendrier optimisé, en réduisant la distance totale parcourue et en organisant les courses de manière à minimiser le franchissement des fuseaux horaires, ces risques sanitaires pourraient être considérablement réduits. Cela pourrait conduire à une amélioration du bien-être et des performances des pilotes et des membres de l'équipe, renforçant encore les avantages d'un calendrier F1 optimisé.

Conclusion

L'optimisation de la Calendrier F1 présente un cas convaincant pour une approche plus durable et efficace de l'organisation de la saison de F1. Les économies potentielles en termes de temps, d'argent et d'émissions de CO² sont importantes, et une telle approche s'aligne sur l'accent croissant mis sur la durabilité dans le sport. Bien qu'il y ait sans aucun doute d'autres facteurs à prendre en compte, tels que le calendrier des courses, les climats locaux et les obligations contractuelles, les avantages potentiels d'un calendrier optimisé sont trop importants pour être ignorés.

Le sport de la Formule 1 n'est pas étranger à l'innovation et à l'adaptation. De l'introduction des unités de puissance hybrides à la recherche continue sur les carburants durables, la F1 a toujours montré une volonté d'adopter le changement pour l'amélioration du sport et de l'environnement. L'optimisation du calendrier de la F1 représente une nouvelle opportunité pour le sport de démontrer son engagement envers la durabilité et l'efficacité.

Alors que le frisson de la course, le rugissement des moteurs et la compétence des pilotes sont ce qui nous attirent vers la Formule 1, l'avenir de ce sport sera défini non seulement par ce qui se passe sur la piste, mais aussi par la façon dont il s'adapte au challanges du monde moderne. Un calendrier optimisé, avec son potentiel d'économies importantes en termes de temps, d'argent et d'émissions de CO², est un pas dans la bonne direction.

En fin de compte, l'objectif est de faire en sorte que le sport que nous aimons continue de nous passionner et de nous passionner, tout en jouant son rôle dans la création d'un avenir plus durable. Le calendrier F1 optimisé témoigne du fait qu'avec une planification et une réflexion minutieuses, nous pouvons profiter de la montée d'adrénaline des courses de F1 tout en étant conscients de la belle planète sur laquelle nous vivons.


✅ Découvrez plus de messages avec des sujets connexes :

31 commentaires d'un fan de F1 sur "L'absurdité du calendrier F2023 1: un argument en faveur de la durabilité et de l'efficacité »

  1. Personne n'est parfait

    Donc, ils gaspillent 1,324,800 10 13.4 litres de carburant par an sur un avion, à cause de l'horaire de merde et peut-être 10 fois plus, 10 milj. litres, car ils ont probablement besoin de 8 avions ? Et nous avons perdu le son V30V20 pour ces hybrides lourds, à cause de leur incroyable économie de carburant qui permet d'économiser 23 litres par course x 13.800 voitures x 0,1 courses = XNUMX XNUMX litres ? C'est XNUMX% du carburant d'avion gâché ! Hahaha, en parlant de mauvaises priorités...

    6
    1
  2. smokey

    Article bien documenté et écrit. La seule partie avec laquelle je ne suis pas d'accord est la référence à la Formule 1 en tant que sport. Ce n'est plus un sport, c'est un business qui rapporte gros aux propriétaires gourmands !
    Depuis de nombreuses années, un certain nombre d'entre nous commentent le format ridicule et inefficace du calendrier F1. Cela coûte vraiment cher aux équipes de continuer à sillonner la planète pour faire le show. Le calendrier suggéré a beaucoup de mérite et a beaucoup de sens pour économiser de l'argent, du temps, des ressources et de l'énergie. C'est probablement pourquoi Liberty Media et la FIA ne l'approuveront pas, car ils préfèrent gaspiller toutes ces précieuses ressources tant que leur immense cupidité est satisfaite.

    4
    1
  3. Jere Jyräla

    Le soi-disant calendrier de course optimisé pour 2023 serait irréaliste car au moins certains événements du Moyen-Orient se produiraient dans la phase (mai-septembre) où ces emplacements sont insupportables pour les activités de plein air, + Abu Dhabi paie pour organiser la finale de la saison.
    De plus, Montréal et Miami ont des fenêtres assez limitées pour des conditions climatiques idéales, donc l'automne au-delà de la mi-septembre commence à devenir de plus en plus unideal, tandis que l'automne de l'hémisphère nord est fermé pour Miami en raison de la saison des ouragans de l'Atlantique (couvrant juin-novembre).
    Cet article ne considère apparemment que les distances entre les lieux d'événements consécutifs plutôt que tous les autres facteurs.
    Par exemple, considérer spécifiquement la distance Bahreïn-Abou Dhabi est inutile car ce ne sont pas les seuls sites du Moyen-Orient en F1 ces jours-ci et aucun mouvement direct de Djeddah à Melbourne ou Melbourne à Bakou car aucune de ces combinaisons n'était sur des week-ends consécutifs.
    En pensant à la saison prochaine, voici une formation de calendrier de course réaliste qui est en grande partie inchangée par rapport à cette saison, mais qui évite complètement les triples en-têtes :
    GP d'Arabie Saoudite 3.3
    GP d'Australie 10.3
    GP de Chine 24.3
    GP du Japon 31.3
    GP de Bahreïn 14.4
    GP de Miami/GP d'Espagne/GP d'Émilie-Romagne 28.4
    GP d'Espagne/GP de Miami/Émilie-Romagne 12.5
    GP de Monaco 26.5
    GP d'Émilie-Romagne/GP d'Espagne 2.6
    GP du Canada 16.6
    GP de Belgique/GP d'Autriche 30.6
    GP de Grande-Bretagne 7.7
    GP d'Autriche/GP de Hongrie 21.7
    GP de Hongrie/GP de Belgique 28.7
    GP des Pays-Bas 25.8
    GP d'Italie 1.9
    GP de Singapour 15.9
    GP d'Azerbaïdjan 22.9
    GP du Qatar 6.10
    GP des États-Unis 20.10
    GP de Mexico 27.10
    GP de São Paulo 10.11
    GP BT 16.11
    GP d'Abou Dhabi 1.12

    3
    2
    • ReallyOldRacer

      Jere, vos opinions sont généralement très précises. Ce message est ridicule et montre peu de connaissances réelles sur les conditions météorologiques régionales. Désolé, mon ami, l'article principal est parfaitement logique.

      3
      4
      • Jere Jyräla

        Oui, Shanghai et Suzuka peuvent obtenir chilly en mars, voire la seconde moitié.
        Cependant, ce ne serait pas mon choix, mais plutôt quelque chose qui pourrait arriver en fonction de ce que j'ai lu plus tôt cette année.
        Pour le reste, aucun lieu n'est dans une phase aux conditions climatiques non idéales, étant donné que le calendrier est quasiment inchangé par rapport à cette saison.
        De plus, pour votre information, j'ai une bonne connaissance des conditions météorologiques régionales pour différents endroits et zones climatiques, en particulier celles (actuelles et anciennes) en F1 et ce n'est pas la première fois que quelqu'un a mis en doute ma crédibilité à ce sujet, même si je ne poste jamais de choses sans connaissance préalable ou contre-vérification, etc.
        L'article n'a certainement pas de sens parfait car, comme je l'ai souligné, certains événements tomberaient dans une période où les températures sont insupportables pour les activités de plein air (emplacements au Moyen-Orient), idéalement chilly (Montréal), ou dans le cas de Miami, pendant la saison des ouragans de l'Atlantique (et la saison régulière de la NFL), ce qui vaut vraiment la peine d'être évité avec tout événement extérieur.
        Dans l'ensemble, l'article se concentre uniquement sur un seul aspect qui n'est même pas le plus critique, plutôt que sur tous les aspects.

        3
        1
    • Blo

      Sacrément bonne suggestion, pourriez-vous donner une ventilation complète de l'effet cumulatif course par course.
      Nb
      Comme RB est statistiquement imbattable, ils devraient maintenant remporter tous les championnats et rester à la maison, ce qui profitera énormément à l'environnement dans le monde entier.

  4. CanadienEh

    Tout d'abord, réduisons le nombre à 18 courses raisonnables par saison. Et organisez le programme de n'importe quelle manière qui plaît aux Dieux du temps. Au diable "l'efficacité" et la "gérance du climat" - c'est un pseudo-sport fondé sur l'excès. Imposer des exigences pour devenir "neutre en carbone" est un fantasme persistant des bureaucrates de gauche qui dirigent la FIA.

    Marcus Aurelius mentionne quelque chose à propos d'observer la nature d'une chose pour ce qu'elle est vraiment et d'agir en conséquence. Conseils avisés pour tous les décideurs de règles de signalisation de vertu.

    4
    2
    • Jere Jyräla

      Je suis d'accord avec 22-24 GP et même si la formation du calendrier de course devrait être plus régionalisée, je me soucie encore plus d'éviter complètement les triples en-têtes, quel que soit cet aspect ou le montant total de l'événement.

      1
      2
  5. Vicnsi

    Je soupçonne qu'un problème majeur découle généralement de la nécessité de coordonner le calendrier de la F1 de manière à essayer d'éviter les affrontements potentiels avec d'autres événements sportifs majeurs au cours de l'année. (Par exemple, le GP de Monaco se heurte souvent à l'Indy500, et la plupart du temps, cela ne peut être évité.)

    2
    3
    • Jere Jyräla

      Le nombre annuel d'événements sportifs dignes d'éviter les affrontements du week-end est de toute façon très faible, donc largement un non-problème.
      De plus, rien de mal à ce que le GP de Monaco et l'Indy 500 partagent régulièrement un week-end car le décalage horaire signifie qu'ils n'obtiennent jamais de conflit de chronométrage direct.

  6. ReallyOldRacer

    Drôle! IL Y A TROIS SAISONS, j'ai publié un calendrier régional qui accueillerait 24 courses. Tout ce que j'ai entendu, c'était des grillons. Maintenant, trois ans plus tard, nous commençons à parler de bon sens en matière de planification. Je dois vivre dans un univers alternatif ou dans le futur. Je suis bluffé. MDR

    3
    2
    • smokey

      Vous avez raison, ROR. Ce n'est pas la première fois que ce sujet est diffusé. Espérons que les organisateurs du salon comprendront le message et rendront le calendrier plus fonctionnel en mettant l'accent sur l'économie d'argent et de ressources.
      Au fait, mon ami, ce ne sont pas des grillons que vous avez entendus. Je pense que dans votre coin de pays, c'était plutôt des balles de baseball !

  7. Shroppyfly

    Léopold, la mise à jour des messages sur les fils de discussion ne fonctionne pas correctement, le dernier bouton de commentaires sur le côté droit ne reflète pas ce qui se trouve sur l'écran principal du fil, pouvez-vous jeter un coup d'œil, c'est très ennuyeux, j'ai besoin de savoir ce qui se passe du tout fois avec mon héros Max
    Merci

  8. Nombre Wingwong

    Nǐ lái zhōngguó, wǒmen gěi jīngcǎi de bǐsài zhǎnshì dìwáng zhū shì zěnme zuò de. Bù xūyào wǒmen de rènhé sài dào, chúfēi nín zuòbì, fǒuzé wǒmen huì yíngdé suǒyǒu bǐsài. Wǒmen ài nǐ qīn'ài de lǐngxiù tè lǎng pǔ, tā shì wěidà de rén, bāngzhùle wǒmen hěnduō. Wǒmen yě bāngzhù tā huòshèng. Wúxū qù qítā rènhé dìfāng cānjiā bǐsài, nín kěyǐ zài zhèlǐ jìnxíng biǎoyǎn. Wǒmen xiàng nín zhǎnshì rúhé shēngcún.

  9. smokey

    Léopold, votre suggestion d'inverser le calendrier et de commencer au Brésil et de finir en Australie est très similaire au calendrier que nous avions dans les années 1980 et 1990. Certes, aucun pays du Moyen-Orient n'était impliqué à l'époque, et Singapour n'était pas au programme, mais avec quelques ajustements pour inclure les nouveaux arrivants, il n'y a aucune raison pour que ce ne soit pas beaucoup plus efficace que le calendrier existant qui sillonne. traverse le globe.

    2
    1

Quelle est votre opinion de fan de F1?

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

S'il vous plaît suivez notre commenter les directives.